IMG_20190317_091859
Le sang est bleu

Deux garçons fournissent gratuitement des serviettes hygiéniques

par Marie-Adèle Copin

22 MARS 2019

Lausanne

Walid et Louis ont lancé une campagne de crowdfunding intitulée Le Sang est Bleu. Ces Lausannois pensent que les protections hygiéniques concernent autant les hommes que les femmes. Ils mettent gratuitement ces produits à disposition dans une caissette à Lausanne et veulent étendre leur champ d'action. On leur a posé quelques questions.

«Ah, mais vous êtes des garçons!» Je n’ai pas pu cacher ma surprise en entendant les voix de Walid et Louis au téléphone. Ils se marrent, ils ont l’habitude. Ces deux Lausannois, âgés respectivement de 21 ans et de 27 ans, ont lancé le 24 février Le Sang est Bleu, une campagne de crowdfunding pour faciliter l’accès aux protections hygiéniques pour les femmes en Suisse romande. Elle prendra fin le 29 mars. L’argent récolté servira à acheter des cups qui seront ensuite mises à disposition gratuitement dans plusieurs lieux de l’arc lémanique. Walid fait des études en sciences sociales, Louis a une boutique dans laquelle il expose des œuvres d'artistes locaux, mais aucun des deux n'a souhaité donner son nom de famille, «par discrétion».

Vous n’êtes pas directement concernés. Pourquoi avez-vous choisi ce combat?

Walid: D'abord, on a peur de dire qu’on est des mecs. On a peur d’être décrédibilisés. Alors que pour nous, c'est une affaire qui concerne toute la société. Avant d’être des hommes et des femmes, nous sommes des êtres humains. Nous considérons que c’est une affaire de santé sociale et qu’il y a une injustice à ce niveau-là. Les protections hygiéniques sont un bien de première nécessité et pourtant elles sont taxées comme des produits de luxe. Pour nous, c’est un petit problème contenu dans un plus gros problème, celui du genre et de l’identité que nous devons apprendre à dépasser. Il concerne toute la société, mais cela reste un sujet tabou.

IMG_20190310_095058
Le sang est bleu

Comment a réagi votre entourage?

Louis: On a eu un peu de tout. Certains amis n’ont pas compris. Selon eux, ce n’est pas une priorité. Mais nous, nous avons l’impression de faire quelque chose de concret pour la société. On a été révoltés par l’actualité des dernières années en apprenant que la taxe sur les produits hygiéniques était aussi élevée (ndlr: 7,7%, alors que le Viagra est taxé à 2,5%).

Quel est le but de la campagne de crowdfunding?

Walid: Nous tentons de récolter 1000 francs pour acheter des cups, les protections hygiéniques les plus écologiques, et les mettre dans des caissettes de partage dans différentes villes de l’arc lémanique. Le but, c’est aussi que les gens viennent spontanément y déposer des produits s’ils le souhaitent. Pour le moment, il y a une caissette qui nous sert de test. Elle nous a été offerte par un donateur. On l'a installée sous les arches du Grand-Pont. On la remplit une fois par semaine.

IMG_20190317_092157
Le sang est bleu

Malgré votre noble initiative qui, en plus, s’inscrit dans l’air du temps, vous avez peu de contributeurs. Cinq au total et vous êtes loin de votre objectif final de 1000 francs. Comment vous l’expliquez?

Louis: C’est vrai. Ce n’est pas facile. On a aussi un compte Instagram. C’est grâce à ce support qu’on communique le plus mais on a rencontré des problèmes. On ne reçoit pas forcément les notifications des gens qui nous taguent, par exemple.

Vous voulez dire qu’Instagram vous met des bâtons dans les roues?

Walid: On se questionne. On se dit qu’il y a quelque chose qui cloche. Pourquoi nous ne recevons pas les notifications alors que sur notre autre compte, pour un autre projet, si?

Qu’allez-vous faire si vous n’atteignez pas votre objectif?

Louis: On recommencera. Rien ne nous empêche de remplir la caissette déjà existante. On relancera une campagne de crowdfunding. Ça ne nous coûte rien.

On te suggère aussi...
As-tu aimé cet article?
  • :(
  • J'adore! no Data :(
  • Hahaha! no Data :(
  • Wouah! no Data :(
  • Triste no Data :(
  • En colère no Data :(
  • J'adore!
  • Hahaha!
  • Wouah!
  • Triste
  • En colère