Unnamed 4
Marie-Adèle Copin

Il était une fois une friterie belge

par Marie-Adèle Copin

17 NOVEMBRE 2018

Food & Home

Belga est un self-service ouvert depuis le 3 novembre, à Genève. On y mange des frites, des fricadelles ou encore des mitraillettes. Marie-Adèle y a lunché et elle s’en est léché les doigts.

Il est 11h27. Un peu tôt pour manger des frites? Pas pour les trois étudiants qui attendent devant la porte. Belga ouvre dans trois minutes et déjà, ils sont en train de choisir leur sauce sur le site du restaurant, la tête penchée sur leur smartphone.

Moi aussi je suis venue tôt car j’ai entendu dire qu’on faisait la queue ici. Pour quoi? Pour les frites bien sûr! Cette arcade située au bout de la plaine de Plainpalais, à deux pas d'Uni Mail, a été inaugurée il y a deux semaines.

Unnamed 2
Marie-Adèle Copin

11h30, ça y est, les portes s’ouvrent. A l’intérieur, la déco est simple. Seule référence au plat pays, un mur de briques rouges. Sans oublier le portrait du roi Philippe et de son épouse Mathilde qui m’observent dans leur jolie cadre doré.

Unnamed
Marie-Adèle Copin

Une portion normale de frites correspond à 250 grammes.

Les frites de chez Belga sont faites avec des pommes de terre locales épluchées le matin même, pour ne pas altérer leur taux d'amidon. Elles sont cuites deux fois à des températures différentes. D'abord blanchies dans une graisse de bœuf, elles sont replongées dans la friture pour être saisies et leur donner du croustillant, puis elles sont servies dans un cornet en papier (7 fr.). Toutes les sauces viennent de Belgique. Sur les conseils de Nicolas, l'un des deux associés, je prends l'Andalouse à base de poivrons et légèrement relevée. Délicieuse!

J'y plonge également mon poulycroc (4 fr. 50), une fricadelle de poulet panné. C'est gras, mais que c'est bon! D'ailleurs, Nicolas ne m'a pas donné de serviette. Pas grave, les doigts sont faits pour être léchés. Me voilà enceinte d'un cornet de frites, mais je suis comblée.

Unnamed 3
Marie-Adèle Copin

La mitraillette à la fricadelle et à la mayonnaise.

Quant aux trois étudiants qui attendaient avec moi devant la porte, ils jouent dans une autre catégorie. Ils ont chacun commandé une mitraillette (une baguette de pain avec de la sauce, une fricadelle, des frites et encore de la sauce) (entre 4 fr. et 4 fr. 50). Ils sont pliés en quatre en voyant la taille des portions. C'est gigantesque. Mais ils dégustent cette spécialité belge dans un silence religieux avant de se demander s'ils vont aller en cours cet après-midi. Je les comprends, c'est plutôt la sieste qu'on a envie de faire après un tel repas.

Tous les autres clients qui doivent prendre leur mal en patience pour passer commande, les regardent manger avec envie. Le restaurant est plein à craquer. A 12h15, on fait la queue jusque sur le trottoir dehors.

Belga

Rue Dancet 5, Genève

On te suggère aussi...
As-tu aimé cet article?
  • :(
  • J'adore! no Data :(
  • Hahaha! no Data :(
  • Wouah! no Data :(
  • Triste no Data :(
  • En colère no Data :(
  • J'adore!
  • Hahaha!
  • Wouah!
  • Triste
  • En colère