Giphy
Giphy

C’est le retour de la pose sur les podiums

par Marie-Adèle Copin

12 SEPTEMBRE 2019

Fashion Week

Les mannequins ont plus de personnalité sur les podiums. Des designers comme Brandon Maxwell, Christian Siriano et Marc Jacobs ont laissé tomber la marche sans vie pour une déambulation amusante et old school.

Ça faisait longtemps qu’on n’avait pas vu des modèles s’amuser sur les podiums. À la Fashion Week de New York, les mannequins n’ont pas marché comme des robots, le regard dans le vide, elles ont apporté un truc en plus. Le «pose and twirl» (pose et tourne) des années 1990 serait-il de retour? À l’apogée du mannequinat à cette époque, des tops comme Naomi Campbell, Christy Turlington et Linda Evangelista ajoutaient toujours un petit quelque chose à leur défilé.

Il pouvait y avoir un tour sur soi-même au milieu de la piste, avec un long regard ou un sourire affectueux et une pose à la fin. Mais depuis deux décennies, les mannequins ont tendance à marcher comme des cyborgs. Je ne leur jette pas la pierre, elles suivent les directives que les directeurs artistiques leur donnent.

C'est la fête

Cette saison, nous n’avons jamais vu autant de personnalité sur les podiums. Dès les premiers jours de la Fashion Week de New York, Brandon Maxwell, Christian Siriano et Christopher John Rogers ont collectivement injecté plus de joie, d’attitude et de théâtralisation dans leur défilé. Hier, c’était au tour de Marc Jacobs. Son show était une fête à part entière (ci-dessous).

Christian Siriano
Brandon Maxwell
Christopher John Rogers

On doit peut-être ce retour au mannequin Kaia Gerber. Lors de sa première Fashion Week en octobre 2017, elle avait sublimé le runway de sa démarche à la fois forte et aérienne (ci-dessous) empruntée à sa mère, Cindy Crawford.

On te suggère aussi...
As-tu aimé cet article?
  • :(
  • J'adore! no Data :(
  • Hahaha! no Data :(
  • Wouah! no Data :(
  • Triste no Data :(
  • En colère no Data :(
  • J'adore!
  • Hahaha!
  • Wouah!
  • Triste
  • En colère