2018 09 13
DR

«C’est bon quand c’est gratuit»

par Friday Magazine

17 SEPTEMBRE 2018

Job & Budget

Dans «Cashflow», notre nouvelle série finances, nous publions, chaque lundi, le journal financier d’une lectrice ou d’un lecteur. Louis, de Lausanne, a accepté de témoigner pour ce quatrième volet.

Louis (prénom d’emprunt), 24 ans, vidéaste indépendant à 100%

Salaire: mon salaire varie entre 3000 et 8000 francs net x 12. Ce mois-ci, j’ai gagné 5500 francs.

Ville: Lausanne.

Logement: je vis en collocation dans une maison.

Loyer: j'ai de la chance, je n'en paie pas. L'endroit où je vis va être détruit. Du coup, on nous offre le loyer en attendant.

Abonnement téléphone: 89 fr.

Internet/TV et RC: 65 fr., mon père paie la RC.

Assurance maladie: 89 fr., merci les aides cantonales!

Demi-tarif CFF: 165 fr. par an, donc 13 fr. 75 par mois.

Loisirs: abo cinéma 40 fr. et Spotify 13 fr.

Economies mensuelles: j'essaie de mettre environ 500 fr. de côté par mois.

Total des dépenses: 209 fr. 75.

Disponible: 5190 fr. 25.

Revenu supplémentaire: 0 fr.

Lundi

Réveil à la bourre, j’ouvre mon frigo, il est vide. Je m’arrête à la Coop pour faire le plein de fruits (banane, mangue et ananas). Ça me coûte 6 francs au total. A midi, je mange un sandwich au Charlot avec un pote. C'est un sandwich détox. Il n'est pas noté sur la carte, mais c'est le meilleur. Il me coûte 7 francs. Ce soir, je mangerai les restes du week-end.

Dépenses du jour: 13 francs

Mardi

A 10h, je décide de me poser à la terrasse du Blackbird pour écrire quelques e-mails. Je prends l'expresso le plus fort de Lausanne (3 fr. 80). A midi, je dois me rendre à Genève pour le travail. Le train me coûte 30 francs aller-retour en demi-tarif. Ça fait mal. C’est pas grave, le client remboursera. Je mange un vieux sandwich triangle (8 francs), en regardant le paysage défiler sous mes yeux. C’est cher, la vie en Suisse. Je rentre tard, mon frigo est toujours vide. Bon, j'avoue ne pas avoir eu le temps ou plutôt l'envie de faire les courses. Du coup, je me fais livrer une pizza (14 francs). En attendant ma nourriture, j’aperçois une vieille facture qui traîne sur mon bureau. Dessus, il y a un petit mot doux: «PAIE ÇA AU PLUS VITE». Je l’ouvre, c’est un rappel (100 francs).

Dépenses du jour: 155 fr. 80

Frigo Istock
iStock
Mercredi

Il me reste deux toasts et un fond de confiture, ça fera l’affaire pour le petit déj' de ce matin. Aujourd’hui, je bosse sur le campus de l’EPFL, on nous offre le café et le repas de midi. C’est bon et gratuit. Je rentre faire des courses que j’appelle «de survie»: sacs poubelle, dentifrice, gel douche, toasts, café, pâtes, riz. Le tout me coûte 48 francs. C’est bientôt mon anniversaire. Sur un coup de tête, je décide de m’acheter un aller-retour pour Montréal (700 fr.).

Dépenses du jour: 748 francs

Jeudi

Je travaille à nouveau à Genève. Je paie encore 30 francs de train aller-retour en demi-tarif. Ma tâche du jour: filmer des interviews dans une clinique très guindée. Ça sent les dépenses qui vont faire mal. Et puis en fait, non. A midi, la clinique nous offre une barquette de sushis. C’est bon quand c’est gratuit. Une fois de retour à Lausanne, je vais boire un café avec une future cliente. Elle est sympa, elle me l’offre. On dirait que c’est la journée de la gratuité, aujourd'hui. Ce soir, je suis invité a une projection de film d’un ami. Il y a un apéro et je picole à volonté. Gratuitement, à nouveau.

Dépenses du jour: 30 francs

Vendredi

Aujourd’hui, je vais faire du montage et de l’administratif. Je mange au restaurant de la Coop situé pas loin de mon bureau. Le repas me coûte 20 francs. La journée passe très lentement. Ce soir, j’ai un repas canadien pour l’anniversaire d’un ami. Je me rends au supermarché et achète de quoi faire une salade de carottes (30 francs). L'événement se déroule dans un refuge en pleine campagne vaudoise. J'emprunte la voiture de mon colocataire pour y aller. Comme je suis cool, je lui remets de l’essence (25 francs).

Dépenses du jour: 75 francs

Repas Istock
iStock
Samedi

Aujourd’hui, je ne sors pas de mon lit avant 14h, j’ai envie de ne rien faire. Sauf que ce soir, je dois filmer un event à Lausanne. Après quelques parties de jeux vidéo, je me mets en route. Heureusement, une fois sur place, je peux boire et manger à volonté sans dépenser un sou. Je me rends compte qu'on finit par s'habituer à ce genre de privilège. Cette journée restera sans dépense.

Dépenses du jour: 0 francs

Dimanche

Cette fois-ci, je flâne. Aujourd’hui, sera la journée dédiée à la procrastination. Je ne ferai rien, je ne dépenserai pas d’argent. Du moins, c’est ce que je pensais. J’ai dû faire une demande pour avoir le droit d’accéder au sol canadien (10 francs). En fin d’après midi, je me décide à aller au cinéma, histoire de rentabiliser mon abonnement. Je paierai quand même mes popcorns (5 francs). J'ai dépensé 15 francs en tout et pour tout. Pas mal, non?

Dépenses du jour: 15 francs

Total des dépenses: 1040 francs

Que penses-tu des dépenses de Louis? Comment gères-tu ton argent et as-tu envie de participer à «Cashflow»? Ecris un e-mail à redaction@20minutes-friday.ch et donne-nous quelques courtes informations sur toi.

Retrouve le prochain épisode de «Cashflow» lundi 24 septembre.

Clique ici pour lire le 1er épisode!

Clique ici pour lire le 2e épisode!

Clique ici pour lire le 3e épisode!

On te suggère aussi...
As-tu aimé cet article?
  • :(
  • J'adore! no Data :(
  • Hahaha! no Data :(
  • Wouah! no Data :(
  • Triste no Data :(
  • En colère no Data :(
  • J'adore!
  • Hahaha!
  • Wouah!
  • Triste
  • En colère