076 CHL 110155
AFP

Célibataire et sans enfants? C'est toi, la plus heureuse!

par Eva Grau

2 JUIN 2019

Life

Selon un scientifique britannique, les femmes qui n’ont ni mari, ni progéniture sont le sous-groupe le plus heureux de la population. Elles vivraient même plus longtemps que celles qui sont mariées et mamans.

Vieille fille. Dans l’imaginaire collectif, l’expression, aujourd’hui tombée en désuétude, n’a rien de flatteur: elle renvoie à une femme jamais mariée et jamais mère, donc aigrie (forcément) et qui mourra vraisemblablement seule et dévorée par ses chats. Les idées reçues ont la vie dure...

Pourtant, un expert en sciences du comportement de la London School of Economics bat en brèche cet a priori. S’exprimant lors du Hay Festival – une manifestation consacrée à la littérature qui se déroule en ce moment au Pays de Galles – le Britannique Paul Dolan a affirmé que les femmes célibataires et sans enfants seraient le sous-groupe de la population le plus heureux.

Et leurs avantages ne s’arrêtent pas là, selon le spécialiste: elles vivraient aussi plus longtemps que les autres femmes, rapporte «The Guardian». Paul Dolan tire ses conclusions des données de l’American Time Use Survey, enquête qui compare les niveaux de plaisir et de souffrance chez les personnes mariées, célibataires, divorcées, séparées et veuves.

«Ne prenez pas cette peine»

Selon cette enquête, le niveau de bonheur ressenti par les personnes mariées n’étaient supérieur à celui des célibataires que lorsque leur époux ou épouse se trouvait dans la pièce avec elles. Mais dès que leur moitié n’était plus présente, ces mêmes personnes s’avouaient malheureuses.

«Si vous êtes un homme, vous devriez probablement vous marier; si vous êtes une femme, ne prenez pas cette peine», résume ainsi Paul Dolan. Pour ce dernier, le mariage s’avère bénéfique pour les hommes car il les calme. «Ils prennent moins de risques, gagnent plus d’argent et vivent plus longtemps. L'épouse, en revanche, doit supporter tout ça et meurt plus jeune que si elle ne s’était jamais mariée», commente le comportementaliste.

Reste que l’a priori selon lequel le mariage et les enfants sont des signes de réussite dans la vie peut entraîner la stigmatisation des célibataires et les rendre malheureuses. Cela passe par des petites phrases anodines en apparence comme «Peut-être qu’un jour tu rencontreras la bonne personne et ça changera», rappelle le scientifique. Et celui-ci d’ajouter: «Non, peut-être qu’un jour elle rencontrera la mauvaise personne et ça changera.»

On te suggère aussi...
As-tu aimé cet article?
  • :(
  • J'adore! no Data :(
  • Hahaha! no Data :(
  • Wouah! no Data :(
  • Triste no Data :(
  • En colère no Data :(
  • J'adore!
  • Hahaha!
  • Wouah!
  • Triste
  • En colère