«Ce vin, c'est comme un Big Mac à 4 heures du matin»

par Jocelyne Iten

9 AVRIL 2018

Food & Home

Madelyne Meyer est une blogueuse suisse spécialiste de l'œnologie. Elle se confie sur son parcours et nous donne quelques conseils pour briller en société.

«Un verdejo, ça me fait penser à Enrique Iglesias dans son clip «Hero»: sexy, doux et délicat» ou encore «ce vin, c’est comme un Big Mac à 4 heures du matin», peut-on entendre quand Madelyne Meyer parle de sa passion. Sans tournures savantes, avec une touche d’autodérision.

Il y a un peu plus de deux ans, cette presque trentenaire s’est donné pour mission de mettre l’œnologie à la portée des néophytes grâce à son blog «Edvin. Uncorked. Unscrewed. Unfiltered», notamment à l’aide de jolies illustrations qu’elle réalise elle-même. Une fois par mois, elle donne aussi des cours d’initiation et organise des dégustations.

Le vin: une histoire de famille

La voie vinicole était toute tracée pour Madelyne. Avec ses deux parents dans le domaine et une première dégustation à quatorze ans, rien d’étonnant à ce qu’elle dirige aujourd’hui le service marketing d'un grand caviste argovien, un business familial depuis cinq générations. Après des études de Business Management, la jeune femme, qui se décrit comme «une catastrophe universitaire», a passé un an dans deux domaines californiens.

C’est là qu’elle a découvert la simplicité et la décontraction avec laquelle les Américains parlent du vin, à l’opposé de ses compatriotes suisses. «Les Américains sont très ouverts vis-à-vis de ceux qui n'y connaissent encore rien. Pour eux, il n’y a pas de question bête», explique-t-elle.

Amusante et professionnelle

Conquise par cette approche empirique, elle a commencé à faire des vidéos de cinq minutes dans lesquelles ses amis lui jettent des bouchons de liège et où elle explique comme prononcer le mot «Rioja» (à savoir «Riora») et semble parfois un peu pompette. Et c’est précisément cette attitude décomplexée face à un sujet souvent perçu comme hautement sérieux qui rend Madelyne si sympathique.

Lorsqu’elle a parlé de son idée de blog à sa mère, celle-ci a souri et s’est exclamée: «Tu veux parler de vin? Mais tu n’y connais encore rien!» Madelyne est alors allée étudier le management à Bordeaux. «J’ai tendance à me surestimer, dit-elle, c’est ma plus grande force et ma plus grande faiblesse.»

S'imposer en tant que femme

Bien que le blog de Madelyne ait été primé en France, elle reste intimidée face aux sommeliers et autres experts, notamment parce qu'elle est une femme. Jeune, qui plus est. Le vin est en effet toujours un monde très masculin. Au restaurant, c’est encore souvent à l’homme de choisir et de goûter. D'ailleurs, les nombreuses femmes que Madelyne rencontre dans les foires demandent très souvent l’avis de leur mari avant d’acheter. «Du grand n’importe quoi!», s'emporte l'Argovienne.

C’est pourquoi tous les deux mois, elle organise un cours baptisé «Wine for Women», réservé aux femmes, dont elle fait la promotion sur Facebook et Instagram. «On s’amuse toujours beaucoup, j’ai des participantes de 22 à 60 ans qui osent enfin me demander ce qu’est un chianti», explique fièrement Madelyne avant d’ajouter: «Ce qui est bien, c’est que personne n’a rien à prouver. Les gens peuvent parler librement, sans inhibition. Sans filtre, comme moi!»

Zeichnet mal Glyzinie. Macht gar nöd mal so viel Spass 😂 #zuredvin

Une publication partagée par edvin. (@edvin_uncorked) le

Les conseils de Madeyne

1. Si tu es invité chez des amis, apporte un tempranillo. Presque tout le monde aime ça.

2. Pour savoir quel vin et quel cépage tu aimes, il faut goûter.

3. Ce n'est pas primordial de parler des arômes. En premier lieu, il s’agit de savoir s'il est plutôt doux et rond, charpenté et puissant ou ample et plein.

4. Au restaurant, on vous demande souvent si vous voulez un vin fruité ou sec, mais la bonne question serait plutôt: est-ce que vous aimez votre vin sec ou doux? Fruité ou minéral?

5. Oui, on peut mettre un petit moment le vin blanc au congélateur pour le rafraîchir.

6. Si, lors d’une dégustation, on te demande ton avis sur un vin rouge et que tu veux marquer des points, réponds que tu trouves les tanins de ce vin parfaitement intégrés. Traduction: il n’assèche pas la bouche.

7. Si on te demande ton avis sur un vin blanc, réponds que l’acidité de ce vin est très présente, mais qu’il reste flatteur. Ça veut dire qu’il est harmonieux.

On te suggère aussi...
As-tu aimé cet article?
  • :(
  • J'adore! no Data :(
  • Hahaha! no Data :(
  • Wouah! no Data :(
  • Triste no Data :(
  • En colère no Data :(
  • J'adore!
  • Hahaha!
  • Wouah!
  • Triste
  • En colère