Night Loo
Anna Meddaugh

Ce pot de chambre high-tech a été créé pour éviter des viols

par Emmanuel Coissy

15 OCTOBRE 2018

Life

Une designer américaine a créé «Night Loo», une boîte dans laquelle une femme vivant dans un camp de réfugiés peut uriner sans avoir à s’aventurer la nuit dans un lieu dangereux.

Anna Meddaugh fait partie des finalistes en lice pour le James Dyson Award 2018. Ce concours international de design, dont le lauréat sera désigné le 15 novembre, encourage l’innovation. Il est ouvert aux étudiants et aux jeunes diplômés. C’est grâce à sa dernière création, nommée «Night Loo», que cette Américaine a été sélectionnée. Il s’agit d’un pot de chambre en silicone contenant des billes en polymère. Au contact de l’urine, les billes gonflent, se transforment en poudre et capturent les odeurs. Après usage, il suffit de refermer le couvercle de la boîte et de la vider le lendemain.

Comme Anna l’explique dans la vidéo ci-dessus, elle a imaginé cet objet pour des femmes vivants dans un camp de réfugiés. La nuit, les toilettes deviennent un lieu potentiellement dangereux où certaines ont été agressées ou violées. D’où l’idée d’un élément d’appoint qui leur éviterait de sortir pour faire leurs besoins.

On te suggère aussi...
As-tu aimé cet article?
  • :(
  • J'adore! no Data :(
  • Hahaha! no Data :(
  • Wouah! no Data :(
  • Triste no Data :(
  • En colère no Data :(
  • J'adore!
  • Hahaha!
  • Wouah!
  • Triste
  • En colère