Incognito noma studio friday magazine
Noma

Ce masque est l’accessoire de mode qui manquait aux paranoïaques

par Emmanuel Coissy

1 AOÛT 2019

Life

Un bijou en laiton déjoue la reconnaissance faciale. Le studio de design polonais qui l’a conçu dénonce les dangers de la vidéosurveillance.

Une tige, deux cercles et un trapèze. Tels sont les éléments qui constituent Incognito, un masque en laiton créé par Ewa Nowak et Jarosław Markowicz, du bureau de design polonais Noma. Cette nouveauté, bien qu’esthétique, n’est pas seulement un énième accessoire de mode. Le bijou permet de déjouer la reconnaissance faciale. Ewa et Jarosław ont testé leur produit en téléchargeant des portraits sur Facebook. DeepFace, intelligence artificielle qui identifie automatiquement les personnes sur le réseau social, a été berné par Incognito: il lui est impossible de reconnaître un visage quand il est pourvu du masque.

Incognito noma studio design friday magazine2
Noma

Un monde sous surveillance

«Chaque jour, des centaines de caméras nous observent, raconte le duo. Les systèmes de reconnaissance faciale sont de plus en plus perfectionnés. Ils sont capables de reconnaître notre âge, notre humeur et notre sexe. Ils nous associent avec précision à des bases de données. Le principe d’anonymat cesse d’exister dans l’espace public

Incognito noma studio design friday magazine3
Noma

Les créateurs d’Incognito estiment qu’il s’agit d’une dérive contre laquelle il faut lutter. «Bien sûr, cette technologie est nécessaire à la sécurité: elle sert à traquer des individus dangereux. Néanmoins, on est en droit de se demander dans quelle direction la vidéosurveillance est en train d’évoluer.»

On te suggère aussi...
As-tu aimé cet article?
  • :(
  • J'adore! no Data :(
  • Hahaha! no Data :(
  • Wouah! no Data :(
  • Triste no Data :(
  • En colère no Data :(
  • J'adore!
  • Hahaha!
  • Wouah!
  • Triste
  • En colère