Iambilalhassini
Instagram iambilalhassani

Bilal Hassani sur les traces de Conchita Wurst

par Eva Grau

12 JANVIER 2019

Entertainment

Dès le 12 janvier, sur France 2, les Français pourront voter pour l’artiste qui les représentera à l’Eurovision. Face à des poids lourds de la chanson comme Chimène Badi ou Emmanuel Moire, un jeune youtubeur queer de 19 ans part grand favori.

Il a 19 ans, est fan de mode, vénère Beyoncé et adore les perruques au point de leur donner un nom. Il y a Stormi et son carré lisse platine, Verona et son carré décoiffé vert, mais aussi Gina, Paris, Nadia ou encore Cat. Bilal Hassani est un personnage. Avec un univers bien à lui. Et des fans. Beaucoup, même: 273’000 abonnés sur Instagram, 96’100 sur Twitter et 703’000 sur sa chaîne YouTube. Peut-être bientôt des millions.

Classé en 2018 par le magazine «Têtu» parmi les «30 LGBT+ qui bougent la France» et décrit comme «une icône pour la jeunesse LGBT+ française», Bilal a été choisi pour figurer parmi les 18 artistes qui pourraient représenter la France à l’Eurovision 2019. Avant même que les épreuves de sélection ne démarrent, le 12 janvier sur France 2, le titre de Bilal, «Roi», a déjà été visionné plus de 2,2 millions de fois sur YouTube, alors que ceux de Chimène Badi et Emmanuel Moire, aussi en lice, dépassent à peine les 50'000 vues. Autant dire que le jeune homme part grand favori.

Bilal Hassani pourrait donc bien suivre les pas de Conchita Wurst en remportant, en mai prochain, le fameux concours. Pour le jeune Français aux origines marocaines, ce serait la consécration ultime. Jeudi 10 janvier sur le plateau de «Quotidien», il avouait être un fan absolu de l’Eurovision. «Je le regarde tous les ans depuis que j’ai 9 ans», confiait-il. Lui qui s’est fait connaître en participant, en 2015, à «The Voice Kids», où il avait repris… «Rise Like A Phœnix», le titre qui avait valu à Conchita de remporter l’Eurovision un an plus tôt (ci-dessous).

Pour convaincre les téléspectateurs de France 2, Bilal peut compter sur le soutien de son public, acquis à son autodérision et à ses «Bonsoiiiir Pariiiiiis, yeaaaah!», gimmick avec lequel il démarre ses vidéos. Sa cover de «Djadja», d'Aya Nakamura, a déjà dépassé les 4,5 millions de vues. Même Janet Jackson a craqué pour la chorégraphie qu’il a imaginée sur «Made For Now», titre de la chanteuse, et le lui a fait savoir sur Twitter. Si ça, c'est pas de bon augure, on ne comprend plus.

On te suggère aussi...
As-tu aimé cet article?
  • :(
  • J'adore! no Data :(
  • Hahaha! no Data :(
  • Wouah! no Data :(
  • Triste no Data :(
  • En colère no Data :(
  • J'adore!
  • Hahaha!
  • Wouah!
  • Triste
  • En colère