Avignon 2
Emmanuel Coissy

Sur les chemins de la Provence

par Emmanuel Coissy

12 JUILLET 2018

Life

Le Festival d’Avignon et les Rencontres photographiques d’Arles viennent de débuter. L’occasion d’aller visiter ces deux cités provençales sur les traces d’Emmanuel.

«Venez voir «Un macchabée dans la baignoire», ce soir au Théâtre Pixel!» Le bonimenteur me hurle dans les oreilles. Midi sous le cagnard. La foule est dense sur le cours Jean-Jaurès, en ce vendredi 6 juillet, jour d’ouverture du Festival d’Avignon. Le monde du théâtre francophone s’est donné rendez-vous pour trois semaines, dans la cité provençale.

Dans les rues, toutes les troupes du off, en costumes (1538 spectacles en 2018), tentent de capter l’attention de plus de 60'000 passionnés qui affluent à cette occasion. C’est un joyeux bordel qui s’anime en marge de la programmation officielle. Je m’y rends chaque année. C’est un rituel.

Avignon 4
Emmanuel Coissy

Le salut après une performance dans le Jardin de la Vierge du Lycée Saint-Joseph.

Je vais à Avignon parce que le niveau de la proposition artistique est élevé. On découvre des acteurs exceptionnels, des mises en scène éblouissantes. Ce sont des petits bijoux, comme une performance dans une cour intérieure verdoyante, ou des formats monumentaux, comme la trilogie «Les Joueurs», «Mao II» et «Les noms», adaptation sur scène de trois romans de Don DeLillo pour une durée de 10 heures sans entracte. Il y a aussi l’excitation d’assister à une tragédie classique dans la cour d’honneur du Palais des Papes, parmi 2000 spectateurs hypnotisés.

Avignon 1
Emmanuel Coissy

Sur les toits du centre historique.

Entre les représentations − j’assiste à trois ou quatre pièces par jour − je me pose sur une terrasse pour boire un verre, seul perdu dans mes pensées, ou pour dîner avec des amis. On se retrouve, à l’ombre, entre les façades des hôtels particuliers et les vestiges féodaux.

Camili Books & Tea
Avignon 13
Emmanuel Coissy
Camili
Camili Books & Tea

Cette échoppe est à la fois une librairie de seconde main spécialisée dans la littérature anglophone et un salon de thé. Il y a aussi un patio avec deux tables et une fontaine. On parle en français et en anglais. C’est un lieu charmant. Avec du wi-fi!

Camili Books & Tea

Rue Carreterie 155, Avignon

La cuisine de papa
Papa
Facebook La cuisine de papa
Cuisine Papa
Facebook La cuisine de papa

Ce petit bistrot se trouve dans une rue calme à deux pas de la place de l’Horloge. Le décor est ravissant. La terrasse n’a rien de particulier. On y mange des burgers et des mets de brasserie.

La cuisine de papa

Rue Racine 7, Avignon

L'épicerie
Avignon 3
Emmanuel Coissy

J’ai découvert la terrasse de L’épicerie en me baladant du côté de l’église Saint-Pierre. C’est un joli restaurant qui sert de la cuisine méditerranéenne. Je suis fan de l’assiette de l’épicière (photo ci-dessus).

L’épicerie

Place Saint-Pierre 10, Avignon

La Mirande
Avignon 14
Emmanuel Coissy

Pas besoin de résider à l’hôtel pour profiter de son adorable jardin. On y va à l’heure du thé (glacé, à la pêche) pour manger un cake au pavot ou pour dîner sous les arbres et les remparts du Palais des Papes. On y croise aussi des célébrités. La semaine dernière, j’ai salué Jean-Paul Gaultier qui s’y trouvait.

La Mirande

Place de l'Amirande 4, Avignon

Une escapade à Arles

Durant le week-end dernier, je me suis échappé à Arles où Les Rencontres photographiques ont débuté le 2 juillet (à voir jusqu’au 23 septembre). C'est un festival entièrement consacré à l'image. On rejoint la cité camarguaise par le rail en 20 minutes. L’ambiance diffère de celle qui règne à Avignon. Il y a moins de monde, le public est plus bobo. Je croise notamment de nombreux Romands en déambulant à travers les seize lieux d’exposition officiels et les propositions du off.

Arles 3

«Le Dernier Testament», expo de Jonas Bendiksen qui a suivi sept gourous qui disent être la réincarnation du Christ.

Arles 2
Emmanuel Coissy

La photo se présente sous toutes ses formes dans les rues d'Arles.

Arelatis
Arles 11
Emmanuel Coissy

Cet artisan glacier sert ses boules directement sur la place du Forum. Il y a 38 parfums, tous plus délicieux les uns que les autres. Je voue une passion à la glace à la châtaigne et celle à la pistache.

Glacier Arelatis

Place du Forum 8, Arles

Hôtel du Cloître

La décoration de ce boutique-hôtel a été réalisée par India Mahdavi. On reconnaît les couleurs et les touches féminines de cet apôtre du bon goût. J’aime beaucoup la terrasse située devant l’entrée de l’établissement sous un paulownia centenaire.

Hôtel du Cloître

Rue du Cloître 18, Arles

Arles 12
Emmanuel Coissy
Arles 13
Emmanuel Coissy
L'Hôtel Particulier

Il faut pousser une porte discrète dans une rue qui l’est tout autant si l’on veut trouver ce jardin magique. Il dépend d’un hôtel de luxe qui sent le jasmin. On peut boire un verre en regardant la piscine qui, elle, est réservée aux résidents.

L’Hôtel Particulier

Rue de la Monnaie 4, Arles

Arles 15
Emmanuel Coissy
Une ville de contrastes
Arles 1
Emmanuel Coissy

Dessiné par Frank Gehry, le bâtiment de la Fondation Luma accueillant la collection de la Bâloise Maja Hoffmann, devrait être inauguré en 2019.

Arles 3
Emmanuel Coissy

Des habitants organisent un repas entre voisins dans les rues de la vieille ville.

On te suggère aussi...
As-tu aimé cet article?
  • :(
  • J'adore! no Data :(
  • Hahaha! no Data :(
  • Wouah! no Data :(
  • Triste no Data :(
  • En colère no Data :(
  • J'adore!
  • Hahaha!
  • Wouah!
  • Triste
  • En colère