adut akech friday magazine.jpg
AFP

Confondue avec une autre mannequin noire, Adut Akech pousse un coup de gueule

par Marie-Adèle Copin

28 AOÛT 2019

Life

La mannequin s’est mise en colère sur Instagram. La raison? Adut Akech a été confondue par un magazine australien avec un autre modèle noir. Le texte parle d'elle mais la photo ne correspond pas.

C’est la bourde de la semaine. Et c’est Adut Akech, mannequin australo-soudanaise ayant défilé pour Saint Laurent, Marni, Alexander mcQueen ou encore Versace, qui en a fait les frais. La jeune femme de 19 ans a fait l’objet d’un article dans le magazine australien «Who». Sauf que la photo qui illustre le papier intitulé «Model Moves» n’est pas son portrait, c’est celui du modèle Flavia Lazarus. Oups!

adut akech runway friday magazineI.jpg
AFP

Une question de couleur de peau?

Pour Adut, que l’on peut voir actuellement sur quatre couvertures de «Vogue» (ça ne passe pas inaperçu), ce n’est pas une simple gaffe, c’est le signe d’une discrimination banalisée. Dans son post Instagram datant du 26 août, elle parle de la guerre civile dans son pays d’origine, le Soudan, qu’elle a quitté pour l’Australie.

Elle déclare qu’elle se sent personnellement insultée mais que cela touche à un problème plus vaste: «La personne qui a fait ça, a clairement cru que c'était moi sur cette photo et ce n'est pas acceptable (...) Je suis sûre que je ne suis pas la seule à avoir vécu ça et il faut que ça cesse. On m'a plusieurs fois appelée par le nom d'autres mannequins qui avaient la même appartenance ethnique que moi.»

adut akech who friday magazine.jpg
Instagram adutakech

Adut a posté une photo de l'article en question sur son compte Instagram.

Elle poursuit: «J’ai le sentiment que cela va à l’encontre du but que je défends et dont je parle. Ça montre que les gens sont ignorants et ont l’esprit étroit. Ils pensent que chaque fille noire ou africaine est identique.» L’hebdomadaire s’est excusé auprès des deux mannequins, précisant que l’erreur était autant inacceptable qu’«administrative et non intentionnelle».

Pas un cas isolé

Ce n’est pas la première fois qu’un magazine identifie à tort une personnalité dans ses pages et ça arrive aux meilleures d’entre eux. Plus tôt cette année déjà, «Vogue» a confondu le nom de l’activiste, journaliste et conférencière américano-musulmane Noor Tagouri, âgée de 24 ans, avec celui de l’actrice pakistanaise Noor Bukhari. «La fausse représentation et l’identification erronée sont un problème constant si vous êtes musulman en Amérique», avait alors déclarée Noor Tagouri.

On te suggère aussi...
As-tu aimé cet article?
  • :(
  • J'adore! no Data :(
  • Hahaha! no Data :(
  • Wouah! no Data :(
  • Triste no Data :(
  • En colère no Data :(
  • J'adore!
  • Hahaha!
  • Wouah!
  • Triste
  • En colère