Ados reseaux sociaux friday1

Les ados passent moins de temps sur les réseaux sociaux qu’on le croit

par Eva Grau

13 SEPTEMBRE 2019

Health

Selon une vaste étude américaine, la majorité des 12 à 17 ans consultent Snapchat, Instagram ou encore Twitter moins de 30 minutes par jour.

Quand on parle de génération connectée, la première image qui vient à l’esprit est bien souvent celle d’ados faisant du «binge chatting». Or, cet a priori ne serait, conclut une vaste étude américaine, qu’un vilain cliché. Cette enquête, parue le 11 septembre dans «JAMA Psychiatry» révèle que la majorité des 12-17 ans (soit 32%) passent moins de 30 minutes par jour sur les réseaux sociaux.

Selon les chercheurs de la Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health, 31% des 6000 ados interrogés consacrent à Snapchat, Twitter et autre Insta entre une demi-heure et 3 heures par jour, 12% entre 3 et 6 heures et seuls 8% les utilisent plus de 6 heures par jour.

Ce résultat corrobore ceux de Médiamétrie, qui analyse l’audience d’internet en France. Selon les chiffres de 2018, les 15-24 ans passent en moyenne 26 minutes par jour sur les réseaux sociaux à partir de leur smartphone.

Plus de 3 heures par jour: attention, danger!

Petit bémol: l’étude démontre aussi que les ados qui passent plus de trois heures par jour sur les réseaux sociaux seraient plus susceptibles de développer des problèmes d’anxiété, de dépression, d’agressivité et de comportements asociaux que ceux qui utilisent moins voire pas du tout ces applications.

«De nombreuses études existantes avaient déjà établi un lien entre l’utilisation des réseaux sociaux et la santé des adolescents, mais les chercheurs ne l’avaient jamais observé sur le long terme», explique l’auteure principale Kira Riehm, doctorante au département de santé mentale de la Bloomberg School.

Tout et son contraire

Ce n’est pas la première fois qu’une étude s’intéresse au lien entre utilisation des réseaux sociaux et santé mentale des jeunes. En mai dernier, une étude parue sur le site Science Daily a établi que les ados chinois passant beaucoup de temps devant un écran sont plus à même de tomber en dépression. En 2018, un autre sondage avait au contraire conclu que les réseaux sociaux ne sapaient pas le moral des jeunes.

On te suggère aussi...
As-tu aimé cet article?
  • :(
  • J'adore! no Data :(
  • Hahaha! no Data :(
  • Wouah! no Data :(
  • Triste no Data :(
  • En colère no Data :(
  • J'adore!
  • Hahaha!
  • Wouah!
  • Triste
  • En colère