Expo vienne 2
Emmanuel Coissy

«À fleur de peau» ou le désir mis à nu par une expo lausannoise

par Emmanuel Coissy

14 FÉVRIER 2020

Life

Le corps libéré est au cœur de la première exposition temporaire du nouveau Musée cantonal des Beaux-Arts de Lausanne consacrée aux artistes viennois du début du XXe siècle.

Au commencement était le contraste. Celui de la robe noire d’Elisabeth d’Autriche, dite Sissi, corsetée et qui ne laisse rien paraître du corps qu’il contraint. Autour de ce vêtement, qui accueille le visiteur d’«À fleur de peau. Vienne 1900», gravitent des toiles, des dessins et des affiches d’artistes viennois contemporains de l’impératrice. Eux incarnent l’avant-garde. À travers leur production jugée scandaleuse à l’époque, ils célèbrent la nudité, le sexe et donc la liberté.

Expo vienne 4
Emmanuel Coissy

Détail de «Deux jeunes femmes» de Koloman Moser.

À l’instar des musiciens (Arnold Schönberg), des scientifiques et des intellectuels (Sigmund Freud) qu’ils côtoient, les peintres du mouvement de la Sécession veulent faire sauter les verrous de la morale. Les plus célèbres s’appellent Gustav Klimt, Egon Schiele, Oskar Kokoschka et Koloman Moser: ils mettent à nu le(ur) désir. C’est à eux, devenus des classiques, que le nouveau Musée cantonal des Beaux-Arts de Lausanne (MCBA) consacre sa première exposition temporaire qui débute aujourd’hui (jusqu’au 24 mai). C’est un événement.

Expo vienne 5
Emmanuel Coissy

Détail de «Jeune homme debout» de Koloman Moser.

Pour révéler le fond de leur pensée, ces plasticiens «font peau neuve», comme aime à le dire Catherine Lepdor, conservatrice en chef du MCBA et commissaire de l’exposition. L’accrochage file la métaphore avec des sections nommées «Peaux blanches», «Peaux colorées», «Sous la peau», «Autour de la peau», etc. «Le développement d’une esthétique de la surface va conduire les artistes viennois à se singulariser par la recherches de solutions plastiques innovantes pour relier l’homme à son environnement», écrit-elle dans le catalogue (Éd. Hazan).

Expo vienne 6
Emmanuel Coissy

Détail de «Trois femmes» de Koloman Moser.

La salle du dernier étage baptisée «Être bien dans sa peau» présente l’art de vivre. Meubles et objets du quotidien adoptent un design épuré. Les formes géométriques prédominent. Elles sont agrémentées d'une myriade de motifs stylisés.

Traverser cet espace consacré aux arts appliqués renforce un sentiment éprouvé tout au long de la visite: la faiblesse de la scénographie. Les cadres sont alignés comme des petits soldats sur des cimaises blanches. On a fait propre en ordre.

7 MCBA A fleur de peau Schiele jpg
Leopold Museum, Wien / M. Thumberger

«Nu de dos, prenant appui sur ses bras» d’Egon Schiele.

Bien sûr, il est légitime de vouloir mettre en valeur les œuvres en même temps que les volumes intérieurs du nouveau bâtiment. C’est néanmoins un contresens vu le thème de l’exposition. Un usage parcimonieux de la couleur ou l’introduction d’un élément graphique propre aux arts décoratifs de la Vienne du début du XXe siècle aurait sans doute évacué une impression de flottement.

«À fleur de peau. Vienne 1900»

Jusqu’au 24 mai

Au Musée cantonal des Beaux-Arts de Lausanne

Place de la Gare 16, Lausanne

3 MCBA A fleur de peau Loffler
The Albertina Museum, Vienna

Affiche de Bertold Löffler.

On te suggère aussi...
As-tu aimé cet article?
  • :(
  • J'adore! no Data :(
  • Hahaha! no Data :(
  • Wouah! no Data :(
  • Triste no Data :(
  • En colère no Data :(
  • J'adore!
  • Hahaha!
  • Wouah!
  • Triste
  • En colère