Teaserschaller
Photo: @morganeschaller

La blogueuse amoureuse du train

Sponsored

8 OCTOBRE 2018

Life

Voyageuse dans l’âme, Morgane Schaller est une inconditionnelle du chemin de fer. La jeune femme passe une bonne partie de ses journées sur les rails, sans jamais s’en lasser.

Elle aime l’art, la culture, mais surtout les voyages. Et pas n’importe lesquels. Morgane Schaller, candidate au concours de Miss Suisse 2015 et blogueuse-baroudeuse à succès, a un gros faible pour le train. «C’est un peu ma deuxième maison», sourit la Jurassienne de 28 ans. «J’y travaille, j’y lis, j’y écoute de la musique… J’apprécie particulièrement les wagons-restaurants, plus calmes et un peu moins fréquentés».

Morgane est donc un peu comme nous tous. En effet, sept Suisses sur dix n’habitent pas là où ils travaillent. Les trajets moyens durent 30 minutes et sont longs de près de 15 kilomètres. Plus de la moitié d’entre eux se font encore en voiture. «Moi, je n’en ai pas besoin. En Suisse, on peut tout faire en transports publics. Le pays est bien desservi et ils sont en principe à l’heure», souligne-t-elle.

En Suisse, un tiers de l’énergie consommée est imputable aux transports. Et le 95% est d’origine fossile. En utilisant le train, Morgane fait tout juste, pourrait-on dire. Le transport de voyageurs par rail nécessite en effet moins d'un dixième de l'énergie requise pour déplacer une personne en voiture ou par avion. En 2015, il ne représentait que 1% de la demande finale d'énergie dans le transport de voyageurs, selon une étude de l'Union internationale des chemins de fer et de l'Agence internationale de l'énergie.

A l’étranger aussi

La belle est toujours en mouvement. En Suisse, elle court le pays de Genève à Zurich. Toujours en train. Et quand elle doit le quitter, elle le fait aussi avec le rail. «Il y a de très bonnes connections avec l’Italie ou l’Allemagne. Si je dois aller à Milan, je profite aussi du fait que mon abonnement général soit valable jusqu’à Domodossola», précise-t-elle.

Mais parfois, impossible de ne pas prendre l’avion. Morgane revient d’ailleurs de Madrid, où elle souhaite s’installer pendant quelques mois. Elle est consciente que ce type de transport n’est pas des plus économes en énergie: «J’essaie de compenser autrement. Par exemple en mettant en avant les beautés de la Suisse dans mes publications. J’aimerais que les gens se rendent compte qu’il n’y a pas besoin d’aller loin pour découvrir des endroits magnifiques. Et notre pays en regorge.»

La blogueuse est aussi très sensible à ces petits gestes qui font la différence. «Le recyclage, consommer local et de saison, faire attention à la provenance et aux méthodes de production de ce que je mange, c’est ma façon de penser à l’environnement. Et si tout le monde faisait pareil, ça serait déjà génial!»

Retrouve tous les conseils de Morgane pour réduire ta consommation d’énergie sur Instagram.

Postmorgane

Retrouve ici le post de Morgane Schaller pour l'Energy Challenge.

Sponsorisé

Ce contenu a été rédigé par le Commercial publishing de Tamedia en collaboration avec SuisseEnergie.