Adobe Stock 163288635

Les super roulés du Mexique

Paid Post

12 AVRIL 2019

Food & Home

Rien que parce qu’elles sont noyées dans la sauce piquante, les enchiladas font rêver plus d’un amateur de bonne chère. Pour ce qui est de la farce, tout est permis.

L’enchilada, c’est un des must de la «Comfort Food» et un des plats les plus connus de la cuisine mexicaine. La base de ce plat, ce sont des tortillas de maïs, typiques de l’Amérique centrale. On peut soit les fabriquer avec du maïs traditionnel, soit avec sa version dite «bleue», plus sympathique au visuel. Pour ce qui est de la farce, l’ingrédient traditionnel est la poulet. Mais on en trouve aussi aux oeufs ou aux légumes.

Le mot «enchilada» vient de l’espagnol «enchilar», qu’on peut traduire par «apprêter avec de la sauce au piment». Il est clair que ladite sauce ne contient pas que des piments. Mais ces derniers lui donnent ce piquant si représentatif de la cuisine mexicaine. En effet, pour nombre de locaux, la cuisine forte est la seule qui compte vraiment. Pour les non-initiés, mieux vaut accompagner les enchiladas d’une sauce tomate relevée. Mais pour les connaisseurs, rien de tel que le «mole», un savant mélange, dont les principaux ingrédients sont, sans surprise, les piments et... le cacao.

Quelle que soit la sauce qu’on choisit, une règle est à respecter à tout prix: il faut noyer les enchiladas. On accompagne le tout de crème acidulée, de fromage râpé ou de feuilles des salade. Pour couper un peu le côté piquant, on peut ajouter quelques morceaux d’avocat. On reste ainsi dans la tradition et c’est juste excellent! Le berceau de l’enchilada, c’est la ville mexicaine appelée Heroica Puebla de Zaragoza ou, tout simplement, Puebla. Mais la capitale, Mexico City, n’est pas en reste. On y trouve par exemple une variante particulière, recouverte de fromage, surnommée l’«enchilada suisse».

16917

Paid Post

Les Paid Posts sont rédigés par nos clients ou par le Commercial Publishing sur mandat. Ils ne font pas partie de l'offre rédactionnelle.