13606 3 2 1440 960

Des flocons si délicieux

Paid Post

13 SEPTEMBRE 2019

Food & Home

Au départ repas du soir servi aux patients des sanatoriums, le bircher est devenu un must des petits-déjeuners ou des brunches.

Oui, c’est vrai, un bircher ça s’achète tout prêt. Mais le faire soi-même, ça ne prend pas beaucoup plus de temps que de se rendre au magasin. Et si les invités à ton brunch te demandent ce qu’«il y a de bon là-dedans», tu peux leur donner une réponse claire et précise. Par ailleurs, et c’est central quand on parle de bircher, la variante «do it yourself» te permet de contrôler la consistance des flocons d’avoine. A ce sujet, les goûts sont variés. Certains les aiment pâteux, d’autres croustillants, ça dépend de chacun.

La recette originale a été créée dans les années 1900 par le médecin et nutritionniste suisse Maximilian Bircher-Benner. A la base, elle était servie comme repas du soir aux patients de son sanatorium. Elle se composait de noix moulues, de jus de citron, de lait condensé sucré et de flocons d’avoine, qu’il laissait tremper pendant douze heures. Le tout accompagné de pommes râpées.

Aujourd’hui, on trouve des dizaines de sortes de bircher. A la place du lait condensé, on peut se servir de yoghourt, de quark, de crème ou de lait. Ou mélanger un peu de tout ça. Pour varier un peu, on peut aussi ajouter des graines de chia ou de courges. Et, selon la saison, des fruits frais ou séchés. Fruits rouges, abricots, poires, grenade, tout est permis, pour autant que ce soit bon.

Le docteur Bircher-Benner a par ailleurs développé un ustensile pour râper les pommes, qui porte encore son nom: la râpe Bircher (ou râpe à bircher). Robuste, elle est idéale pour ce plat. Si tu n’en as pas, tu peux bien entendu te servir d’une râpe traditionnelle. Le plus important, c’est d’incorporer tes fruits, surtout tes pommes, tout de suite dans le mélange flocons d’avoine/lait/citron et de brasser le tout régulièrement. Tu évites ainsi que les fruits s’oxydent. Concernant les pommes, mieux vaut ne pas les peler, pour bénéficier de tous leurs apports nutritifs.

Les véganes aussi peuvent profiter de ce classique de la cuisine suisse. Ils peuvent remplacer le lait de vache par du lait de soja, d’amandes, de riz ou d’avoine. Enfin, la question qui divise les experts: doit-on vraiment laisser tremper les flocons le soir avant? Ca dépend. Si les flocons d’avoine sont plutôt grossiers, c’est plutôt oui. Les plus fins peuvent être ajoutés un peu avant de servir. Ils gardent ainsi un peu de croquant. Mais cela ne plaît pas à tout le monde. A la fin, ce qui compte, c’est de préparer son bircher comme on l’aime.

14296 3 2 1560 1040

Paid Post

Les Paid Posts sont rédigés par nos clients ou par le Commercial Publishing sur mandat. Ils ne font pas partie de l'offre rédactionnelle.