Désirs incompris

Selon une étude canadienne, les hommes sous-estiment le désir de leur partenaire. En cause notamment: des signaux pas clairs.

Par Albertine Bourget

Désirs incompris
Image: HBO Dans «Game of Thrones», Ygritte n'a pas peur de déclarer son désir à Jon Snow.
07 Février '18
retour +30 -43
07 Février '18
retour +30 -43

Les femmes ont plus envie de sexe que ce que pense leur partenaire. C'est en tout cas la conclusion d'une étude réalisée par des psychologues des Universités de Toronto et de Western Ontario, au Canada, et publiée récemment dans le Journal of Personality and Social Psychology. L'étude s'est portée sur près de 230 couples solides, essentiellement hétérosexuels, âgés de 18 à 68 ans. Les couples, ensemble en moyenne depuis six ans, faisaient l'amour de une à deux fois par semaine.

Les résultats ont indiqué que les hommes sous-estimaient, de manière constante, les désirs sexuels de leur partenaire, alors que les femmes étaient parfaitement capables de savoir quand leur partenaire avait, lui, envie. Selon les chercheurs, ces conclusions seraient liées à une peur masculine d'être rejetés; en partant de l'idée que la partenaire n'a pas envie et n'est pas l'instigatrice, l'homme évite une déception et fait plus d'efforts pour éveiller son désir. Selon la chercheuse Amy Muise, «c'est mieux pour la relation que l'homme sous-estime, car cela évite la complaisance.»

Mais les chercheurs ont également souligné qu'un certain nombre de femmes seraient mal à l'aise à l'idée d'être l'instigatrice de rapports sexuels, et que d'autres laisseraient tomber en voyant leurs signaux ignorés ou mal interprétés. Pour Amy Muise, la conclusion est limpide: les couples doivent faire un effort pour communiquer. Parfois, aussi, les spécialistes conseillent de se forcer un peu même si l'envie n'est pas au rendez-vous, car cela renforcerait le désir sur le long terme. Ne dit-on pas que l'appétit vient en mangeant?

comments powered by Disqus

A lire aussi