Mes seins tombent... Et alors?

La blogueuse britannique Chidera Eggerue poste des photos d'elle sans soutien-gorge, dévoilant sa poitrine qui s'affaisse. Des femmes suivent sont exemple en utilisant le hashtag #SaggyBoobsMatter.

Par Marie Hettich

Mes seins tombent... Et alors?
Image: Instagram theslumflower «Si un mec te demande pourquoi tes seins pendent, demande-lui pourquoi ses couilles pendent.»
06 Février '18
retour +47 -49
06 Février '18
retour +47 -49

Quand elle était ado, Chidera Eggerue rêvait d'une mammoplastie. Elle se trouvait laide. «Sur tous les emballages de sous-vêtements, je ne voyais que des femmes blanches avec des petits seins fermes. Je me comparais à elles et je voyais que j'étais complètement différente», explique-t-elle à BuzzFeed.

Aujourd'hui, Chidera a 23 ans. Elle est devenue une blogueuse à succès. Meux: elle s'est acceptée telle qu'elle est. Le soutien-gorge? Elle n'en met pas tout le temps et ne s'en porte pas plus mal. C'est vrai que ce geste reste encore rare à moins d'avoir une poitrine à la Jane Birkin ou des implants mammaires. La Britannique revendique donc ce droit. En décembre 2017, elle a même créé le hashtag #SaggyBoobsMatter pour accompagner une image où sa poitrine se dévoilait au naturel. La légende de cette photo était assez marrante:«Si un mec te demande pourquoi tes seins pendent, demande-lui pourquoi ses couilles pendent.»

Briser un tabou

Avec ce post, la jeune femme a lancé un mouvement. Spontanément, des filles du monde entier lui ont emboîté le pas et posent de manière analogue. Simplement. Naturellement. «Les seins tombants sont un tabou. On n'en voit jamais. Beaucoup de personnes sont complexées à cause de ça. Tout simplement parce ça ne correspond pas à l'image qu'on nous sert en guise d'idéal de beauté.»

De fait, Chidera est devenue une cible. Elle a reçu de nombreux commentaires, rédigés par des hommes qui refusent de voir la vérité en face. «Malheureusement ces mecs sont tellement peu éduqués qu'ils voient les femmes comme des vagins ambulants doués de la parole. Pour eux, la réalité du corps féminin ne peut pas être visible hors de la sphère intime.»

Mais elle essaie de rester optimiste malgré les nombreuses insultes: «Le seul moyen de faire évoluer les mentalités, c'est de montrer notre poitrine au naturel. A force d'en voir partout et tout le temps, les gens finiront par trouver ça normal.»

Ces filles l'imitent sur Insta

comments powered by Disqus

A lire aussi