Genève, ça coûte une blinde

A combien revient un week-end dans une des villes les plus chères du monde? Emmanuel, notre reporter insider célibataire, a fait le calcul. Et ça fait mal.

Par Emmanuel Coissy

Genève, ça coûte une blinde
Image: iStock/DR Carte postale achetée (10ct.) au marché aux puces de Plainpalais, samedi.
05 Février '18
retour +42 -47
05 Février '18
retour +42 -47

Généralement, le lundi matin en allant au travail, j’essaie de me souvenir de ce que j’ai fait les jours précédents. Et je tente de comprendre pourquoi je n’ai plus un sou en poche. D’abord, je me rappelle que le vendredi en fin de matinée, j’hésite souvent à prendre un vol low cost pour une destination européenne parce que, dans le fond, c’est moins onéreux de quitter Genève que d’y rester pour le week-end. Prenons Barcelone: tout compris, j’en ai pour moins de 500fr. si je m’y prends bien. Mon pote Valentin, lui, est champion toute catégorie: il va à Londres avec 80 balles. Je ne sais pas comment il fait.

Bref, combien coûte réellement un week-end dans la quatrième ville la plus chère du monde? J’ai fait l’addition. Accroche-toi!

Vendredi

18h00 Je sors de la rédaction qui se trouve à Lausanne. Ah non, en fait, il est 17h30. Paul avec qui je devais prendre le train m’a posé un lapin. Du coup, je m’offre un surclassement en 1ere (8fr.70) pour être tranquille. Sur le quai, je rencontre Alexis qui me propose de boire un verre à l’étage supérieur de l’Intercity. Une bière et du vin blanc, servis dans du plastique «la classe», (11fr.40). Il offre. Merci! En prenant une photo, je lui explique que je dois inventorier toutes mes dépenses pour un article. Hilare, il me dit: «Tu vas tout passer en notes de frais.» Je n’y avais pas pensé. Alexis est un génie.

Une bière et un verre de blanc: 11fr.40

Image: Emmanuel Coissy

18h18 Gare Cornavin (pour une fois, le train est à l’heure). Je traverse la place en courant, car je n’ai plus rien à me mettre. J’entre chez H&M, je prends un pull taille XL en synthétique à motif léopard. Il est soldé (15fr.). Je traverse le lac et j’arrive chez COS où les articles dégriffés ont un rabais supplémentaire de 20%. Je prends une chemise en soie noire taille S et une ceinture en cuir noir taille M (109fr.) Pendant les soldes, on achète toujours la mauvaise taille et des couleurs qui ne vont à personne.

19h30 Je participe à l’inauguration de Foound, un concept store vraiment cool. Le Moscow Mule est à 16fr. J’en prends un avec un mini burger (5fr.) Il est offert parce que le bun est cramé. Je me pose avec mes amis pendant que la faune genevoise défile sous nos yeux. Bisou-bisou, «Santé!», bla bla bla. Jésus me rapporte un second Moscow Mule. Il offre la tournée. Merci!

La faune chez Foound: les amis, ça n'a pas de prix.

Image: DR

21h30 Elias m’a retrouvé chez Foound. On part chez moi sur son scooter. Sa copine Sarah nous rejoint. Je sers des Gin to en me demandant comment calculer la valeur de chaque verre. Je prends très au sérieux mon reportage. Je commande un Uber pour aller au Grand Central du festival Antigel (10fr.15), je paye mon entrée et celle de Sarah (30fr.) Vestiaire (2fr.). Sur place, le Gin to est à 14fr. Sur le dancefloor, j’en bois deux (28fr.) en m’agitant mollement sur de la techno. 4h du mat, le taxi me dépose chez moi. Tarif 16 francs et des centimes. Je lui laisse 20 francs. Dodo.

Total vendredi: 271fr.25

PS: J'ai perdu mon casque audio Marshall 179fr. #haine

Samedi

12h00 Petit-déjeuner au tea room de la pâtisserie Christophe Berger avec Georges. On parle photo et business. J’ai commandé un thé parfumé à l’osmanthe (5fr.80), une petite salade de lentilles (7fr.), un croissant au poulet (6fr.) et un éclair au chocolat 70% cacao de Madagascar (6fr.50). C’est exquis! Peu après 13h, je traverse le marché aux puces de la plaine de Plainpalais. J’hésite à prendre un bouquin à 1fr. Finalement, je trouve une vieille carte postale à 10ct.

La salade de lentilles préparée avec amour: 7fr.

Image: Emmanuel Coissy

13h30 Passage express chez Payot où je m’empare des «Couleurs de l’incendie», nouveau roman de Pierre Lemaitre, merveilleux auteur d’«Au revoir là-haut». Il coûte 38fr mais il y a un rabais de 20% donc je l’ai pour 30fr.40. Je marche au bord du lac et je vais bouquiner aux Bains de Pâquis où le soleil sourit aux cygnes. Je prends une tasse de thé (2fr.) en hésitant à rajouter le plat du jour: couscous (14fr.) Mais non, je suis raisonnable.

«Couleurs de l’incendie» de Pierre Lemaitre: 30fr.40

Image: Emmanuel Coissy

15h00 Courses au rayon alimentaire chez Manor: duo pack de champagne Bollinger en action (84fr.90), raviolis fromage de chèvre - roquette (6fr.40).

15h20 Rendez-vous avec Elias Chez Quartier, un tea room kitschissime de la rue Voltaire. Je déguste un Thé des amours (6fr.) avec un ramequin fromage-tomate (3fr.50). On débriefe les événements de la veille. J’achète quatre amaretti (4fr.) à l’emporter. Nous partons nous promener dans le centre-ville. Je rentre chez moi. Sieste.

17h30 Driiiing! Barbara est arrivée. Je me réveille et lui ouvre la porte, en pyjama. Nous prenons le thé en mangeant les amaretti. On papote et on rigole. Elle me quitte à 19h38.

20h00 Je commande un Uber (tarif x 1,4 = 21fr.) pour me rendre à un dîner chez Yvan, collectionneur d’art. Je prends une bouteille de champagne dans le frigo. Nous la buvons chez lui avec la charmante Inès. Le menu: salade César, soufflé au fromage, saint-émilion. Un rêve. Nous chantons des tubes des années 1980.

Une bouteille de Bollinger: 42fr.45

Image: Emmanuel Coissy

23h00 Re-Uber (14fr.) direction le Centre d’art contemporain pour la soirée de clôture d’Artgenève. Je commande trois cocktails: deux Moscow Mule (30fr.) et un Mediterranean Breeze (10fr.) L'ambiance est molle. On se barre.

23h40 On débarque à la soirée «New World Rhythm» à Decibell (entrée gratuite) pour écouter le set d'Elias. Excellente ambiance. Cool & trendy people. Mathias offre des boissons: 67fr. par-ci, 30fr. par-là. Merci! Je peine à tout compter. C'est le seul moment où j'ai failli à ma mission.

Début de la soirée «New World Rhythm» à Decibell: entrée gratuite

Image: Emmanuel Coissy

03h00 Retour au Grand Central d’Antigel: soirée techno berlinoise (20fr.), Gin to (14fr.). On danse jusqu’à 6h. Jeff et moi, on se demande si on continue à la Galva (33fr.)

Total samedi: 401fr.60

Dimanche

15h00 Good morning, zombie!

16h20 Rendez-vous avec Dahl au Paradiso. Je bois un chocolat chaud (6fr.) et lui un sirop d'orgeat (2fr.50). J'offre. Retour à la maison pour faire un masque hydratant et une sieste.

 

Chocolat chaud au Paradiso: 6fr.

Image: Emmanuel Coissy

19h00 Je me pose au Cabinet pour boire une tisane (3fr.)

20h30 Projection de «Zama» de Lucrecia Martel au Cinélux (16fr.50). Ce film argentin a été sélectionné au Festival de Venise en 2017. Pas mal!

Total dimanche: 28fr.

Le coût du week-end

271fr.25 + 179fr. + 401fr.60 + 28fr. = 879fr.85 

Bon, je vais casser ma tirelire.

Image: Emmanuel Coissy

comments powered by Disqus

A lire aussi