Et les nominées sont…

Annoncés hier, les nominations aux Oscars sonnent comme un petit pas de plus vers l’égalité des sexes. Jamais autant de femmes n’avaient été aussi loin dans le milieu.

Par Valentina San Martin

Et les nominées sont…
Image: AFP/collage: Valentina San Martin De g. à dr.: Marie J. Blige, Rachel Morrison et Greta Gerwig.
24 Janvier '18
retour +3 -19
24 Janvier '18
retour +3 -19

Et si l’industrie du cinéma se mettait en mode girl power? Du mouvement #MeToo au dress code des Golden Globes, c’est au tour des Oscars d’entrer dans l’air de l’égalité. Trois femmes ont été nominées hier à Los Angeles dans certaines plusieurs longtemps dominées par des mecs.  

Pour commencer, Rachel Morrison est la première femme à pouvoir prétendre à l’Oscar de directrice de photographie, pour «Mudbound». Une première depuis 1929, année de naissance de la célèbre cérémonie.  «Franchement, c'est un rêve devenu réalité... J'espère vraiment que cela motivera plus de femmes à croire qu'elles peuvent le faire et poursuivre leur ambition de travailler dans le cinéma.» confie-t-elle au «Los Angeles Times».

La chanteuse Mary J. Blige a également été sélectionnée pour sa participation dans «Mudbound». Elle est la première femme nommée dans la  catégorie du meilleur second rôle pour une performance dans un film réalisé par une femme de couleur (Dee Rees). Sans oublier que son titre «Mighty River», est également en course en tant que meilleure bande-son originale du film en question.

La réalisatrice Greta Gerwig s’est également offert une place de choix dans l’ascension vers la petite statuette dorée. Elle a été choisie pour le prix de meilleure réalisatrice et son film «Lady Bird» a été nominé dans les catégories meilleur film et meilleur scénario. Cela fait d’elle la première nana à aller aussi loin dans ses débuts en tant que réalisatrice. Jusqu’à maintenant, seules quatre autres femmes avaient été nominées pour leur travail de réalisation: Lina Wertmuller («Seven Beauties»), Jane Campion («The Piano»), Sofia Coppola («Lost in Translation») et la seule gagnante, Kathryn Bigelow («The Hurt Locker»). Greta Gerwig était déjà une scénariste expérimentée et comptait quelques projets dans lesquels elle avait également joué, comme «Frances Ha» et «Mistress America». Mais «Lady Bird» est le premier film qu’elle dirige seule.

Néanmoins, n’oublions pas que toutes ces «premières» se produisent près de 90 ans après la première cérémonie des Oscars. Il en a fallu du temps avant que les choses bougent rien qu’un peu… Aussi, les membres de l'Académie sont encore souvent des hommes blancs, malgré les controverses que ce manque d’inclusivité avait suscitées il y a deux ans. Les internautes se sont vivement exprimée sur le sujet et l’activiste et créatrice du hashtag #OscarsSoWhite, April Reign, a d’ailleurs lâché sur Twitter: «le combat continue».

comments powered by Disqus

A lire aussi