Toutes le poing levé

Samedi, des milliers de personnes ont répondu présentes à la «Marche des femmes». Les rassemblements se sont déroulés en Europe et dans plusieurs villes des Etats-Unis. Zoë Kravitz, Natalie Portman et les autres, étaient dans les rues.

Par Marie-Adèle Copin

Toutes le poing levé
Image: Instagram zoeisabellakravitz Verified Sur la pancarte de Zoë Kravitz, il est écrit: «Soutenir votre gang de filles dans le monde entier.»
22 Janvier '18
retour +7 -5
22 Janvier '18
retour +7 -5

Un an après la «Marche des femmes» qui avait défié Donald Trump au lendemain de son investiture, des dizaine de milliers de personnes ont défilé samedi à Paris, Londres, Berlin et les grandes villes des Etats-Unis. Un retour en force porté par le mouvement #Metoo. New York, Washington, Philadelphie, Denver et Boston ont manifesté. Los Angeles compte le plus grand rassemblement avec quelque 600’000 hommes et femmes.

Dans la ville hollywoodienne, Natalie Portman a proclamé un discours plein d’espoir (vidéo ci-dessous): «L'an dernier, nous parlions du début d'une révolution (...) Aujourd'hui, grâce à vous, la révolution est en marche!» Bon ok, ça sonne un peu macroniste à la traduction mais qu’importe. L’actrice a galvanisé les foules.

Women’s march Los Angeles January 20th 2018

A post shared by Natalie Portman (@natalieportman) on

Certaines stars engagées dans le mouvement #MeToo, étaient aux côtés de Natalie Portman, telles qu’Eva Longoria ou Felicity Huffman (Lynette Scavo pour celles qui regardaient la série «Desperate Housewives».)

Scarlett Johansson est également montée à la tribune. Elle s’est adressée, sans le citer, à James Franco. L’acteur portait un pin’s Time’s Up à la soirée des Golden Globes tandis qu’au même moment sur Twitter, plusieurs femmes l’accusaient d’avoir eu des comportements sexuels déplacés: "Comment peut-on soutenir publiquement une organisation qui aide les victimes d'agressions sexuelles et s'en prendre en même temps, en privé, à des personnes qui n'ont pas de pouvoir?", a-t-elle demandé, avant de lancer: "J'aimerais qu'on me rende mon pin's, au fait". Punchline. 

De nombreuses chanteuses, actrices et mannequins ont publié sur Instagram leurs propres photos, affichant ainsi leur solidarité. Adele a manifesté aux côtés de Cameron Diaz et Jennifer Lawrence à Los Angeles: «Les personnes qui ont eu le plus d’influence sur ma vie ont été des femmes, écrit la chanteuse britannique en légende son cliché. Je suis reconnaissante d’être une femme et je ne voudrais rien y changer. Mais j’espère ne pas être définie par mon genre. Je veux être définie par ce que j’apporte au monde, ma capacité à aimer et à avoir de l’empathie. A élever mon fils afin qu’il devienne un homme bon qui m’aime pour ce que je suis et ce que je ne suis pas.»

Ashton Kutcher, Mila Kunis, Paris Jackson, ou encore Sophia Bush marchaient sous le soleil californien. L'acteur Mark Ruffalo («Shutter Island») a quant à lui, participé à la manifestation de New York.

A post shared by Ashton Kutcher (@aplusk) on

comments powered by Disqus

A lire aussi