«Je comptais chaque calorie»

Maggie Greene est passée d’une taille 34 à une taille 44. Elle raconte sa lutte acharnée contre les kilos jusqu’à ce qu’une agence la repère et lui demande de prendre du poids.

Par Marie-Adèle Copin

«Je comptais chaque calorie»
Image: Instagram maggieisgreene Ce post Insta a récolté plus de 73'000 likes.
16 Janvier '18
retour +142 -46
16 Janvier '18
retour +142 -46

Une petite tasse d’avoine avec des baies. 100 grammes de poulet avec trois asperges. Pas trop de sel sur le poulet (le sodium retient le poids de l’eau). Café, café, café (pour l’énergie)... Ceci était le quotidien de Maggie Greene, une adolescente de 16 ans à l’époque, qui rêvait de devenir mannequin. De l’espoir plein les veines mais l’estomac vide, Maggie va s’affamer pour atteindre son objectif: signer un contrat avec une agence.

Aujourd’hui la jeune femme a 19 ans. Le 3 janvier dernier, elle poste sur Instagram une photo avant/après de sa métamorphose (ci-dessus). Deux années séparent les clichés. D’un côté, la Maggie malheureuse, obligée de compter les calories et de faire du sport à outrance, de l’autre, la Maggie actuelle, bien dans sa peau et reconnue professionnellement dans le monde du mannequinat.

Always remember that healthy looks different on everybody 💓 photo by @cmarch111

A post shared by Maggie Greene (@maggieisgreene) on

Dans une tribune au magazine «Harper's Bazaar», elle raconte sa guerre obsessionnelle avec la nourriture: «Je comptais chaque calorie (même si je mangeais trois grains de raisin, je les notais). Mon but était de ne pas consommer plus de 900 calories par jour et de brûler au moins trois fois ce nombre à la salle de sport, parfois pendant trois heures.»

Mais cela ne suffit pas. Les agences de mannequins lui demandent de perdre encore plus de poids. «J’étais furieuse et vaincue». Maggie arrête alors de s’affamer et fini par renoncer à son rêve. Mais il faut croire qu'elle était destinée à ce métier. Quelques semaines plus tard, Wilhelmina, l’une des plus grosses agences de mannequins au monde, lui propose un contrat, à condition qu’elle reprenne du poids et qu’elle retrouve sa taille d’origine. Preuve que le monde de la mode est en train de changer petit à petit. Aujourd’hui, l’Américaine défile pour des marques de maillots de bain, et si elle n’a pas encore participé à de grandes campagnes, ça ne saurait tarder.

comments powered by Disqus

A lire aussi