Le coin des crêpes

Pancs est une nouvelle enseigne de restauration rapide qui s’est installée il y a une semaine à Lausanne. On y mange des crêpes et des pancakes de toutes sortes. Valentina s'y est rendue pendant sa pause de midi.

Par Valentina San Martin

Le coin des crêpes
Image: Valentina San Martin Le restaurant tout en hauteur contient une mezzanine, parfaite pour les groupes.
13 Janvier '18
retour +48 -49
13 Janvier '18
retour +48 -49

C’est dans les grandes rues de Londres que l’aventure commence. Eh oui, à la base ce n’était que dans des food trucks que l’on pouvait dénicher ces savoureuses gourmandises 100% homemade. Et puis le concept a eu tellement de succès qu’il s’est enraciné à Covent Garden et surtout, à Lausanne!

C’est d’un pas pressé et rythmé que je m’engage dans la rue qui mène à Pancs. Il est bientôt midi, la foule se fait plus dense et je n’ai qu’une hâte: trouver un endroit posé où assouvir ma faim. Je suis tellement impatiente que je manque presque de passer devant. Heureusement que l’odeur qui se dégage des cuisines me stoppe net devant le restaurant.

Le concept est né dans un food truck de la capitale britannique. Il s'est ensuite transformé en chaîne avec un restaurant à Londres et un autre à Lausanne.

Image: Instagram pancs.cafe

Une fois à l’intérieur, je suis séduite par l’accueil chaleureux, la déco cosy et bien entendu par ce que je suis venue chercher: des pancakes. Pour le coup, il y a du choix. Du chaud, du froid, du salé, du sucré, du végétarien, du sans gluten, du sur place ou à l’emporter... je ne sais plus où donner de la tête. Finalement, je craque pour le panc chaud «Royal Panc»: un métissage entre le pancake et la crêpe (la pâte est plus épaisse que la crêpe traditionnelle, mais moins lourde que celle du pancake) qui enveloppe du saumon fumé, un œuf poché, des épinards, du cheddar et de la sauce hollandaise. Le tout pour 11 fr. 90.

Image: Facebook Pancs Lausanne

Alors oui, je sais ce que tu es en train de te dire: «Holy shit! Que ça a l’air lourd tout ça!». Et bien je t’arrête tout de suite, pas du tout. En plus d’être super bon, mon panc passe tout seul. J’accompagne même mon assiette d’un petit cidre pour la jouer nordique jusqu’au bout. Après tout ça, j’hésite presque à prendre un petit dessert. Mais il est 13h00 et les gens commencent à se faire plus nombreux à la caisse. Je n’ai pas le courage de faire la queue. Je déconseille donc de t’y aventurer entre 13h00 et 14h00 si tu veux trouver la place parfaite (sur leur mezzanine bien entendu), être au calme et servie rapidement.

Mon seul regret: n’avoir pas eu le temps de tester le «millepanc cakes au chocolat» (5 fr. 90), une sorte de mille-feuille revisité, le tout orné de quelques fruits rouges et saupoudré d’une pincée de sucre glace. Donc dear Pancs, I’ll be back!

Pancs

Rue Des Terreaux 4, Lausanne

Le «mille panc cakes» ressemble à un mille-feuille dont les couches de pâte feuilletée sont remplacées par des crêpes. On peut le choisir au chocolat, à la vanille ou matcha.

Image: Facebook Pancs Lausanne

comments powered by Disqus

A lire aussi