2018 sera dadcore

Balenciaga a dévoilé des images ringardissimes de la campagne printemps-été 2018. Anorak XXL, jean droit et baskets usées, on est pile dans la tendance dadcore, ode aux papas démodés.

Par Marie-Adèle Copin

2018 sera dadcore
Image: Instagram Balenciaga Les photos sont l’œuvre de Robbie Augspurger. Ça pique les yeux.
21 Décembre '17
retour +11 -20
21 Décembre '17
retour +11 -20

Où est le cool? Eh bien si on cherche bien, dans nos photos de famille bien nazes. La dernière campagne Balenciaga a franchi les limites du mauvais goût: sol et fond pastel, plante verte et lumière peu flatteuse, les clichés de la collection printemps-été 2018 sont une éloge au moche. C’est confirmé, le démodé se fait mode.

Les pièces, tout droit sorties des années 90, sont mises à l’honneur. On trouve des costumes oversize, des anoraks, des jeans droits qui évoquent la tendance dadcore vue lors du défilé de la maison française en septembre dernier à Paris.

Le trend dadcore (contraction de dad et hardcore) succède à l’esthétique normcore (contraction de normal et hardcore) vue ces dernières années. En gros, ce qu’un homme de la quarantaine pourrait porter le week-end. Le directeur artistique Demna Gvasalia explicitement déclaré dans ses notes de défilé que «les jeunes papas dans le parc avec leurs enfants» ont servi d’inspiration pour sa collection. C’est donc une célébration de l’imperfection, une fascination pour la ringardise qui ressort de cette campagne, comme si le luxe ne faisait plus rêver. «C’est moche, mais c’est pour ça qu’on aime», rappelle-t-il régulièrement. Ultime défiance à la bienséance vestimentaire, Balenciaga nous dit en somme que plus c’est démodé, plus c’est cool.

comments powered by Disqus

A lire aussi