Le chien qui détestait Noël

Sur Instagram, Anuko est en phase de devenir une star. Ce Husky à l’air grincheux hait Noël et sait le faire savoir.

Par Valentina San Martin

Le chien qui détestait Noël
Image: Instagram huskyanuko Anuko a été adopté alors qu'il n'avait que 8 semaines. Déjà à l'époque, il boudait.
13 Décembre '17
retour +28 -12
13 Décembre '17
retour +28 -12

Durant les Fêtes, il y a deux écoles: ceux qui célèbrent Noël avec entrain, qui gazouille «Vive le vent!» H24 et qui ne peuvent attendre de te faire goûter à leur dinde à l’orange so fancy. Et il y a les autres. Ceux que l'ambiance kitsch de fin d'année exaspère. Anuko fait clairement partie de la seconde. Bois en tissu sur la tête et écharpe rouge autour du cou, Anuko reste de marbre. Il plisse les yeux et lance un regard noir à l’objectif lorsque sa maîtresse, Jasmine Milton, une Britannique de 20 ans, s’amuse à immortaliser la scène.

Merry Christmas.... or whatever

A post shared by Anuko (@huskyanuko) on

Ce husky sibérien d’un peu plus de 3 ans avait déjà été repéré sur la Toile en 2015 pour ses expressions disons... très sérieuses. Et depuis, plus grand-chose. Mais c’était compter sans mademoiselle Milton qui a décidé de remettre ça en ce mois de décembre. Pour le plus grand plaisir de ses 60'000 followers (mais un peu moins de son chien).

Birthday smiles all around 😁😁

A post shared by Anuko (@huskyanuko) on

«Il a toujours eu une gueule assez boudeuse même lorsqu’il n'était encore qu’un chiot. Mais croyez-le ou pas, il est très doux et calme.» confie-t-elle au MailOnline. Et malgré son air saoulé, il s’avère qu'Anuko reste très proche de sa maîtresse. «Je l'ai adopté peu de temps après avoir appris que j’étais atteinte de dépression et d’autres troubles psychologiques. Ce chien a été un réel soutien émotionnel et a donné un sens à ma vie. Il était la raison de me lever du lit le matin.» Depuis, Jasmine a repris sa vie en main et s’est inscrite dans une école vétérinaire. Si ça c’est pas le magie de Noël.

Spring 🤣

A post shared by Anuko (@huskyanuko) on

comments powered by Disqus

A lire aussi