Pas de couronne sur une afro

Dimanche soir devant le jury de Miss Univers, la Jamaïcaine Davina Bennett s’est présentée les cheveux au naturel. Une initiative qui lui aurait coûté le titre.

Par Valentina San Martin

Pas de couronne sur une afro
Image: AFP Davina Bennett était la première à oser assumer ses cheveux crépus sur le podium du concours.
29 Novembre '17
retour +77 -68
29 Novembre '17
retour +77 -68

C’est le 26 novembre à Las Vegas que se déroulait le concours de beauté Miss Univers. Sur la scène baignée de lumière, des jeunes femmes plus jolies les unes que les autres. Et surtout, une belle plante Jamaïcaine nommée Davina Bennett. Cette beauté de 21 ans sortait totalement du lot. La raison? Elle portait une coupe afro pour le moins volumineuse et parfaitement coiffée.

Les trois finalistes du concours: Miss Afrique du Sud, Miss Colombie et Miss Jamaïque.

Image: AFP

Malgré son originalité et des spectateurs séduits, l'étudiante en marketing a été classée deuxième dauphine, laissant le titre à la Sud-Africaine Demi-Leigh Nel-Peters. Dans l'auditorium, l'annonce du résultat a provoqué les huées d’un public pour le moins déçu. La planète Twitter a ensuite pris le relais en taxant la décision du jury de raciste. Ses fans ont même relancé le hashtag #MissJamaicaShouldHaveWon (Miss Jamaïque aurait dû gagner). Ce dernier avait été initié en 2015 pour dénoncer le manque de diversité du concours suite à la défaite de Kaci Fennell, l'ancienne Miss Jamaïque arrivée 5ème.

Troisième? Nous avons besoin de justice.

«Le meilleur moyen de combattre l'aliénation et l'oppression est d'embraser sa propre culture» - proverbe africain, merci d'avoir représenté la communauté noire.

Plutôt fairplay, Davina Bennett s'est montrée satisfaite de son parcours puisqu’elle a pu attirer l’attention sur sa fondation (The Davina Bennett Foundation For The Deaf) qui vient en aide aux sourds de la Jamaïque. Elle a écrit sur Instagram: «J’ai gagné beaucoup de cœurs. J’ai pu parler des problèmes de surdité. Et je suis la première reine des afros à être allée si loin. J’ai représenté ma petite île et j’ai reçu tout l’amour dont j’ai besoin. MERCI.»

A lire aussi