Les stars soutiennent Cyntoia

Rihanna, Cara Delevingne ou encore Kim Kardashian font pression pour libérer Cyntoia Brown. À 16 ans, elle a été condamnée à la prison à vie après avoir tué l’homme qui avait fait d'elle, une esclave sexuelle.

Par Marie-Adèle Copin

Les stars soutiennent Cyntoia
Image: Department of Corrections_MEGA Cyntoia en 2004, après l'assassinat de son ravisseur.
22 Novembre '17
retour +66 -33
22 Novembre '17
retour +66 -33

En plus de #metoo, il y a un autre hashtag qui devient viral chez les célébrités: #FreeCyntoiaBrown. Mardi, Rihanna a attiré l’attention sur le cas de Cyntoia Brown avec deux publications Instagram. Cette jeune femme a été condamnée à la perpétuité à l’âge de 16 ans. En 2004, cette originaire de Nashvillee tue l’homme âgé de 43 ans qui l’avait achetée comme esclave sexuelle. «Quelque chose a terriblement mal tourné quand des victimes sont enfermées à vie», écrit la chanteuse sous une capture d’écran d’un article résumant l’affaire.

Aux côtés de Rihanna, d’autres stars comme Cara Delevingne ou Lana Del Rey font pression pour libérer Cyntoia, mais aussi Kim Kardashian West. La reine des réseaux sociaux a partagé son indignation sur Twitter avec ses 57,2 millions d’adeptes. Elle dit aussi avoir mis ses meilleurs avocats sur le coup afin de faire avancer la libération de l’Américaine maintenant âgée de 29 ans. Kim écrit ceci: «Voir une jeune fille victime de trafic sexuel qui a eu le courage de se battre et ensuite la voir emprisonnée à vie! Nous devons faire mieux et faire ce qui est juste.»

Cette histoire refait surface aujourd’hui après la diffusion d’un documentaire de la chaîne Fox17. Pour mener à bien leur enquête, les journalistes ont rencontré Dan Birman, réalisateur d’un documentaire «Me Facing Life: Cyntoia’s Story», sorti en 2011. Dans son film, il explique que la jeune fille était fugueuse, souffrait de paranoïa et du syndrome d’alcoolisme fœtal à cause de l’alcoolisme de sa mère, elle-même violée dans sa jeunesse. Le film de Dan Birman a eu un tel impact, qu’il a permis de changer les lois du Tennessee afin que les mineurs ne soient plus accusés de prostitution et qu'ils soient reconnus comme victimes du trafic sexuel.

A lire aussi