S.O.S. tue-l'amour

Une enquête révèle les trucs qui font fuir ton partenaire durant une partie de jambes en l’air.

Par Valentina San Martin

S.O.S. tue-l'amour
Image: iStock
19 Novembre '17
retour +45 -87
19 Novembre '17
retour +45 -87

«Chelou, ce bruit. C’est gênant.»

«Il gémit de plaisir, là, ou de douleur?»

«Est-ce que cette position me met vraiment en valeur?»

Toi aussi, il t’arrive de penser à ce genre de choses sans vraiment oser en parler à ton partenaire? Le site australien de vente de bijoux Forktip (oui, ça peut paraître étrange mais l'Université du Tennessee donne bien des cours sur l'orgasme durant sa «Sex Week» annuelle, donc bon) a interrogé 5'000 adultes hétéros sur ce qu’ils détestent pendant un rapport sexuel. Voici la liste.

Ce qui déplaît aux femmes

1. Les bruits bizarres.

2. Un pénis trop petit.

3. L’éjaculation précoce.

4. Les changements de position fréquents.

Ce qui déplaît aux hommes

1. Une partenaire trop bruyante.

2. Les seins trop petits.

3. Les fesses plates.

4. Un vagin pas assez serré. (#lol)

Réflexions

Avant de nous alarmer, précisons tout de même certaines choses. Il n'y a pas de définition objective de seins «trop petits». Quelle que soit la taille de tes boobs, il y aura toujours des mecs qui les trouveront hyper sexy et d’autres moins. 

Idem pour un pénis «trop petit». Ce qui est considéré comme petit pour certaines, peut être parfaitement OK pour d'autres. Et quoi qu’il en soit, la plupart des femmes ont un orgasme grâce à une stimulation directe du clitoris, qui ne dépend en aucun cas de la taille du pénis. Tout dépend de la manière dont on l’utilise. 

Quant à l’étroitesse du vagin, notons qu'il peut parfois arriver que certains hommes serrent leur membre trop fort pendant la masturbation. Ils s'habituent ensuite à cette pression et peinent à trouver un orifice vaginal qui leur convienne. Cette manie a d'ailleurs un nom: le «Death Grip» ou la poignée de la mort en anglais.

La meilleure chose à faire si tu crains d’importuner ton partenaire avec tes gémissements et autres bruits étranges: il faut en discuter. Eh oui, on ne le dira jamais assez, il faut CO-MMU-NIQUER! Qui de mieux que ton amoureux pour te confirmer s'il trouve tes petits cris de canidé essoufflé irritants ou incroyablement excitants.

Finalement, concernant les changements de position, voici une technique infaillible: jeter un coup d’œil à ton partenaire au moment du switch. S'il y a soupire ou roulement des yeux, on abandonne.

A lire aussi