Karlie Kode

Karlie Kloss est fondatrice d'une association qui apprend le codage informatique aux adolescentes. Voilà pourquoi, le top fait la Une du dernier numéro de «Forbes».

Par Marie-Adèle Copin

Karlie Kode
Image: Instagram karliekloss Elle met sa notoriété au service des femmes.
15 Novembre '17
retour +6 -5
15 Novembre '17
retour +6 -5

On la connaît dans son rôle d'Ange chez Victoria’s Secret. Ce qu’on sait moins, c’est que Karlie Kloss, 25 ans, est aussi férue d’informatique, un secteur où les filles sont minoritaires. Voilà justement pourquoi elle se bat: rééquilibrer la balance. À travers une association qu'elle a fondée, l'Américaine propose des cours de codage à des adolescentes. C’est pour cet engagement qu’elle a été honorée par «Forbes» et figure sur la liste 2018 des «30 under 30», publiée hier par le magazine économique. Cette sélection annuelle réunit trente personnalités influentes, âgées de de moins de 30 ans, actives dans l'innovation.

Intéressée depuis toujours par les maths et la science, le modèle s’est associé à une école d’informatique de New York pour lancer #KodewithKarlie en avril 2015, un programme de bourses pour les adolescentes. Dans le prolongement de cette initiative, le mannequin a créé Kode with Klossy, un camp d’été dédié au code pour les filles âgées entre 13 et 18 ans. Le programme dure deux semaines et offre 80 places. «Qu’on le veuille ou non, le code est partout, explique Karlie dans une vidéo de promotion: dans les paiements de nos chats, dans nos communications virtuelles avec nos proches, dans nos applications. J’espère pouvoir aider et encourager celles qui veulent devenir des entrepreneurs, à développer leur potentiel.»

Effectivement, de telles initiatives telles que celles de Karlie sont absolument nécessaires. «Un demi million d’emplois supplémentaires liés à l’informatique devraient voir le jour d’ici 2024», relève le magazine. Et en 2015 aux Etats-Unis, les femmes n’ont obtenu que 18% des diplômes de premier cycle en informatique.

Dans une vidéo sur Instagram, la jeune femme s’est dite honorée d’être en couverture du magazine «Forbes»: «C’est un rêve surréaliste pour moi et je suis fière de faire partie de cette liste de personnes qui font bouger les choses.»

For more adventures follow me! xx @KarlieKloss

A post shared by Forbes (@forbes) on

A lire aussi