Au comptoir de la superfood

Pepper Geneva est un nouveau café. Il propose une nourriture saine en mariant les saveurs du monde. Barbara y est allée pour un lunch.

Par Barbara Demont

Au comptoir de la superfood
Image: Barbara Demont L'établissement a ouvert il y a deux mois.
11 Novembre '17
retour +18 -14
11 Novembre '17
retour +18 -14

Mercredi. J’arrive sur place à 11h30, avant l’heure de pointe. J’ai presque tout le restaurant pour moi. La déco épurée et végétale est en accord avec la carte qui se veut bio et locale.

Assise à ma table en solo, la gérante, Sabine, profite du calme pour me faire la causette. Elle m’explique son parcours atypique et j’en profite pour lui demander pourquoi elle a choisi ce nom, Pepper.

Elle me raconte qu’à la suite d’un burn-out, elle a préféré opté pour un vol pour la Grèce plutôt que de suivre l’ordonnance prescrite par son médecin. Là-bas, elle a fait la rencontre d’un petit chihuahua, le jour de son anniversaire, qu’elle n’a plus quitté depuis et qu’elle a appelé Pepper. Cute!

Image: Barbara Demont

Nous sommes interrompues par une cliente qui entre. J’en profite pour me pencher sur la carte.

N’ayant pas encore mangé de la journée, je suis tiraillée entre un granola en guise de petit-déjeuner ou un plat de saison. Je finis par opter pour le second et commande le Pepper buddahbowl, qui me vend du rêve, rien que par son nom!

Il est midi pile et le restaurant commence à se remplir rapidement. Je m’aperçois que je suis uniquement entourée de femmes. Le quinoa, les graines de chia et l’acaï bowl ne parlent-ils qu’à la gent féminine? On dirait bien que oui.

Mon bol est composé de quinoa, choux, carottes, champignons, betteraves et graines de courge.

Image: Barbara Demont

Lorsque je vois mon bowl arriver, je le trouve petit. Je jette un coup d’œil furtif au coin des pâtisseries, comme pour les prévenir d’une future attaque. Mais les apparences sont trompeuses. Je n’arriverai finalement pas au bout de mon plat, malgré sa saveur exquise.

Je bois la dernière gorgée de mon jus verveine-poire et je règle l’addition (27fr.90) que je trouve un peu chéro, mais c'est le prix à payer pour manger bio en plein centre-ville de Genève.

Je me promets de revenir goûter ce fameux crunchy coco granola, un jour de semaine, car l'établissement n'est pas ouvert le week-end, #dommage.

Pepper Geneva

Rue du Conseil-Général 12, Genève

Image: Barbara Demont

Image: Barbara Demont

Ici, même la peinture est bio.

Image: Barbara Demont

A lire aussi