Il s'est bien foutu de ma gueule

Le «pigging» est une nouvelle expression utilisée par les Anglo-Saxons. Elle caractérise le fait qu'un garçon invite une fille à le rejoindre là où il prétend résider. Et il lui pose un lapin.

Par Emmanuel Coissy

Il s'est bien foutu de ma gueule
Image: iStock
06 Novembre '17
retour +14 -56
06 Novembre '17
retour +14 -56

Tout a débuté par un fait divers, un amour de vacances. En août dernier à Barcelone, Sophie Stevenson, une Britannique âgée de 24 ans, a rencontré un Néerlandais, Jesse Mateman, 21 ans. Les amants sont restés en contact les semaines qui ont suivi. A tel point qu’au début du mois d’octobre, elle est allée le rejoindre à Amsterdam, là où il prétendait résider. Le mec ne s’est jamais pointé à l’aéroport. D’ailleurs, il vit à Utrecht.

Buzz international

Le salaud s’est contenté d’un message laconique «You were pigged. It was all a joke.» (Tu as été pigeonnée. Tout cela n’était qu’un gag.) Un «gag» qui lui a coûté 460 francs (vols, hôtel, etc.) et qui lui a brisé le cœur. Outre-Manche, l’affaire a été relayée par les médias. La jeune femme a même été invitée à témoigner à la télévision. Face au tollé, Jesse s’est fendu d’un communiqué pour se dédouaner.

La réponse cruelle de Jesse Mateman à Sophie Stevenson.

C’est à partir de là que l’expression «pigging» est devenue trendy. Auparavant, les Anglo-Saxons l’employaient pour caractériser un individu qui, par ennui, s’amusait à détruire du matériel sur son lieu de travail. Le but du jeu est une sorte de défi: générer les frais les plus élevés. La mécanique est analogue dans ce nouveau cas de figure. On casse. Sauf que là, on casse une fille. C'est dégueulasse!

A lire aussi