Le bleu n’est plus la règle

Dans sa dernière pub, la marque britannique de serviettes hygiéniques Bodyform a décidé de se débarrasser du tabou des règles. Pour la première fois, plus de liquide bleu irréaliste mais du sang. Enfin!

Par Valentina San Martin

Le bleu n’est plus la règle
Image: Instagram nina.bhayana La pub est sorti après une étude montrant qu'une femme sur cinq craint de discuter de ses règles en public.
18 Octobre '17
retour +42 -22
18 Octobre '17
retour +42 -22

Bodyform est-il en train de révolutionner le monde de l’hygiène féminine? Il semblerait bien que oui. Le label s’éloigne franchement de toutes ces campagnes cucul vues et revues. Tu sais... cette voix-off féminine et suave qui parle de mini-capteurs et ce liquide bleu, fluide, sublime, qui se déverse délicatement sans déborder.

Tout cela, la marque Bodyform s’en est émancipé. Dans une toute nouvelle vidéo postée sur les réseaux sociaux, on commence par voir le fameux test d’absorption mais avec du sang (ou du moins quelque chose qui y ressemble). On voit également un garçon acheter un paquet de serviettes, une larme de sang qui se perd sur la jambe d’une fille durant sa douche ou une personne déguisée en une sorte de garniture périodique géante. Le mot de la fin: «Les règles sont normales. Les montrer devraient l’être aussi». Un message fort qui a pour but de faire fi de l’éternel tabou des menstruations.

Le label rivalise donc avec les campagnes de pub classiques et ça fait plaisir. Parce que l'idée de base, on la connaît trop bien: une fille ultra contente de pouvoir aller à la piscine sans avoir à se soucier du petit désagrément mensuel ou trois copines qui conseillent à une autre «the nouveau tampon anti-fuites et super confo» emballé dans un si joli papier pastel qu’on le confondrait presque avec un bonbon. Mais bien sûr.

En somme, le mot «règles» ne devrait pas être prononcé qu’à demi-mot, ni discuté qu'en comité féminin exclusivement. Car non, les menstruations n'ont jamais tué personne et encore moins les garçons.

Ce à quoi je ressemble lorsque je suis debout durant mes règles.

Ce à quoi je pense que je ressemble.

Image: Instagram bodyformuk

A lire aussi