Repaire de bobos

Le restaurant Marcel a ouvert il y a une semaine à Genève. Cette enseigne parisienne met le quartier des Eaux-Vives en émoi. Notre rédactrice Marie-Adèle a poussé la porte de ce lieu si convoité.

Par Marie-Adèle Copin

Repaire de bobos
Image: Marie-Adèle Copin Marcel est le nom du poisson rouge de la fille de la patronne du resto à Paris.
14 Octobre '17
retour +21 -49
14 Octobre '17
retour +21 -49

Je suis passée, dimanche après-midi, devant le restaurant Marcel. J’ai presque dû prendre de l’élan pour fendre la foule qui débordait du trottoir. Il y avait tellement de monde à l'intérieur et à l’extérieur (attendant une table, je suppose), que je me suis demandée où étaient tous ces gens les autres dimanches de l’année.

Marcel a ouvert il y a une semaine à Genève et déjà, chacun veut sa photo Instagram dans le nouveau temple de la boboïtude. Le même concept qu’à Paris? Oui, oui, tout pareil, jusqu’à la couleur des murs, bleu gris. Car, au départ, il s’agit d’un restaurant parisien. Il y en a même deux dans la capitale française. C'est une histoire familiale puisque Femke, la patronne en Suisse, est la cousine de la créatrice du lieu en France.

Et quand je demande à Femke s’il y a télescopage avec LE Marcel, le bar à boules du quartier de Plainpalais, elle s’en amuse: «Pour le moment, personne ne vient faire de la pétanque, le dimanche matin.»

Image: Marie-Adèle Copin

Je connaissais un peu l'enseigne parce que j'y avais brunché à Paris. Là déjà, j’avais dû batailler pratiquement une heure pour obtenir une place, car l'établissement ne prend plus de réservations le week-end après 12h30. Alors prudence. J'ai préféré retenir une table à midi, un jour de la semaine.

Comme son nom ne l'indique pas, Marcel propose un menu piochant dans les best-sellers de la cuisine anglo-saxonne: fish & chips, club sandwich (je les ai vu sortir de la cuisine, ils ont l’air dingues), mais aussi Hot Dog Deluxe, une saucisse de porc fumée dans une tresse (Hmm! Celui-là, je me le garde pour un dimanche hangover). Ma voisine de table a pris un bagel au thon qui me fait envie. Oui, au Marcel, il faut aimer manger au coude-à-coude. Bon les salades ont l'air pas mal non plus. Oh là là! Beaucoup trop de choix. Je comprend pourquoi à 12h10, le restaurant est déjà plein.

Salade Superfood et la timide derrière, c'est la salade Falafel. 

Image: Marie-Adèle Copin

La salade Superfood est délicieuse: quinoa, kale, carottes, betteraves, lentilles, patates douces, grenade, figues séchées (ouais, tout ça). Je suis comblée. Mais tout de même, c’est un peu gênant ces gens qui viennent coller leur nez à la vitre pendant que je suis en train de manger. 

Petit bémol sur le dessert. Si le gâteau au chocolat est fondant et mériterait le stample «poooooorn!», le cheesecake est un échec... beaucoup trop liquide. Dommage. J'aurais préféré qu'on ne me le serve pas. Quelques efforts restent à faire du côté du service mais je reviendrai tout de même. Pour le brunch, cette fois-ci, et avant 12h30.

Restaurant Marcel

Rue des Eaux-Vives 3, Genève

Image: Marie-Adèle Copin

A lire aussi