Chers harceleurs de rue

Une étudiante a pris des selfies avec les gros lourds qui ont croisé son chemin à Amsterdam. Elle veut montrer ce qu’est le harcèlement au quotidien.

Par Marie-Adèle Copin

Chers harceleurs de rue
Image: Instagram dearcatcallers La jeune femme garde toujours une expression neutre sur ses photos.
05 Octobre '17
retour +88 -45
05 Octobre '17
retour +88 -45

«Hé gazelle! T’es bonne» «¡Hola chica!» «Alors beauté… Pourquoi tu souris pas?» Voici quelques remarques classiques  qu’on peut entendre quand on est une femme et qu’on se promène seule dans la rue. Comment répondre? Les ignorer? Insulter le mec? La plupart du temps, il n'y a pas de solution.

Noa Jansma, une Néerlandaise âgée de 20 ans, a dénonce ces incivilités en prenant des seflies avec ses agresseurs. Pendant un mois, elle a photographié chaque lourdo qu’elle croisait dans sa ville, Amsterdam. Elle a ensuite posté les clichés sur Instagram en écrivant ceci: «Comme de nombreuses personnes ne savent pas à quelle fréquence et dans quelles conditions le harcèlement de rue se déroule, je vais montrer les types qui me harcèlent.»

Au total, 24 photos sur le compte Instagram Dear Cat Callers, qui montre le vrai visage des gros relous.

#dearcatcallers "hmmmm you wanna kiss?"

A post shared by dearcatcallers (@dearcatcallers) on

Sous chacun des clichés, elle décrit le harcèlement.

«Après m’avoir suivi 10 minutes en me disant: «Meuf, t’es sexy! Tu vas où? Je peux venir avec toi?»

«M’a suivi dans deux rues en criant: «Sexy? Tu veux monter dans ma voiture?»

«Hmmm… Tu veux m’embrasser?»

«Je sais ce que j’aimerais faire avec toi bébé».

En un mois, un seul de ces hommes lui a demandé pourquoi elle voulait immortaliser leur rencontre. «Ils ne sont pas du tout méfiant parce qu’ils pensent que ce qu’ils font est tout à fait normal», explique-t-elle au site néerlandais Het Parool. Certains n'hésitent pas à la prendre par l'épaule. Répugnant!

L'étudiante exhorte les femmes du monde entier à utiliser le hashtag #dearcatcallers et à suivre son exemple. Chiche! Chez Friday, on est prêtes à balancer les selfies des Romandes qui se font alpaguer.

slowly following me 2 streets shouting "sexy!" and "wanna come in my car?" #dearcatcallers

A post shared by dearcatcallers (@dearcatcallers) on

#dearcatcallers The classic

A post shared by dearcatcallers (@dearcatcallers) on

#dearcatcallers

A post shared by dearcatcallers (@dearcatcallers) on

#dearcatcallers "I know what I would do with you, baby"

A post shared by dearcatcallers (@dearcatcallers) on

A lire aussi