Mannequin au poil

Pour sa dernière campagne, Adidas a fait appel à un modèle qui ne s’épile pas et évidemment, ça dérange. Scandale sur les Internets.

Par Marie-Adèle Copin

Mannequin au poil
Image: Instagram arvidabystrom Arvida Byström est une artiste qui joue avec les codes de la féminité.
02 Octobre '17
retour +30 -53
02 Octobre '17
retour +30 -53

Sans aucun doute, la Superstar 80 est l’un des modèles les plus mythiques de la marque aux trois bandes. Pour promouvoir la nouvelle version de cette basket culte, Adidas a recruté Arvida Byström, une féministe suédoise. Cette artiste et activiste a décidé de ne plus être soumise aux stéréotypes et aux contraintes imposées aux femmes par la société.

Dans un spot vidéo (court mais intense), elle porte une paire de Superstar grise métallique et nous montre ses jambes poilues.

Robe corset à froufrous, T-shirt en velours et fines chaussettes roses pâles, son look a un petit air de Marie-Antoinette des temps modernes. En 15 secondes, Arvida lance un message fort: féminité ne rime pas forcément avec épilée.

Il fallait s'en douter, gros scandale, «appelez le président des Etats-Unis», une fille montre ses jambes au naturel, nom d’une bande de cire chaude! La campagne a hérissé le poil des haters. On sait qu’il ne faut jamais lire les commentaires sur la Toile mais certains sont édifiants. Je cite: «Ferme ta gueule, sale féministe imbécile, c’est moche cette merde», «Va te raser», «Dégueulasse, proprement dégueulasse». Le mannequin de 25 ans affirme dans un post via Instagram qu’elle a carrément reçu des menaces de viol sur sa messagerie privée.

me and some TP

A post shared by arvida byström (@arvidabystrom) on

«Ma photo pour la campagne Adidas a reçu pas mal de commentaires négatifs la semaine dernière. Je suis blanche, en bonne santé, il n’y a que mes poils qui divergent de la norme… J’ai même reçu des menaces de viol. Je n’imagine même pas ce que ça fait d’exister dans ce monde sans avoir tous mes privilèges. Plein d’amour, et rappelons-nous que chaque personne est différente. Et merci pour le soutien!»

Poils ou pas poil, chacun/ne est libre de faire ce qu’il/elle veut avec son corps et c'est détestable de devoir le rappeler en 2017. Et sinon, peut-on parler de ce T-shirt en velours rose que porte Arvida dans la pub!?! On veut le même, nan?

A lire aussi