«Je suis naturellement très mince»

L'ex-mannequin Jaime King pousse un coup de gueule contre les marques qui, la semaine passée, ont décidé de bannir la taille 0 des défilés. Elle trouve cette décision «injuste».

Par Marie-Adèle Copin

«Je suis naturellement très mince»
Image: AFP Jaime King le 8 septembre à la soirée «Harper's Bazaar» à New York.
15 Septembre '17
retour +20 -63
15 Septembre '17
retour +20 -63

On n'arrête pas le progrès! La semaine dernière, les deux géants du luxe Kering (Gucci, Saint Laurent, Alexander McQueen) et LVMH (Christian Dior, Marc Jacobs, Louis Vuitton) ont adopté une charte commune pour interdire l’emploi de mannequins qui s'habillent en taille 32, plus connue sous le nom de «size 0». Merveilleux. Fantastique. Un pas en avant pour une grande majorité de l’opinion publique, mais pas pour Jaime King. L’ex-modèle devenu actrice (on l’a notamment vue dans «Pearl Harbor»), considère cette décision comme tout simplement «injuste».

Elle s'est exprimée à ce sujet dans le «New York Post»: «Je pense qu’il serait radicalement injuste de dire que si vous êtes une taille zéro, alors vous ne pouvez pas travailler, tout comme il est injuste de dire que si vous êtes une taille 16 (ndlr: 42 en Suisse), vous ne pouvez pas travailler.»

«Quand on m’a diagnostiqué une endométriose, j’ai pris 20 kilos parce que mes hormones étaient complètement folles», poursuit la jeune femme. Souvent critiquée pour sa minceur, notamment lorsqu'elle était enceinte de son troisième enfant, elle ajoute ceci: «Je suis naturellement très fine et parfois il m’est très difficile de prendre du poids. Quand les internautes sur Instagram écrivent: «Va manger un hamburger», je me dis: «ils m’humilient pour mon apparence»», ajoute Jaime.

Effectivement, il y a des femmes qui ont beau manger tout ce qu’elles veulent, elles ne prennent pas un pet de graisse, mais combien sont-elles? Il faut se demander combien de modèles sont naturellement une taille zéro. Et puis, même si les modèles sont sveltes, l’industrie de la mode les encourage toujours à devenir plus minces.

A lire aussi