Bar à boules

La pétanque est reine au Marcel, un nouveau bistro genevois. Au fond de l'arcade se trouve un terrain où lancer le cochonnet. Emmanuel est allé y boire un pastis.

Par Emmanuel Coissy

Bar à boules
Image: Emmanuel Coissy Tous les éléments sont réunis pour donner l'impression d'être dans le sud de la France.
29 Juin '17
retour +32 -20
29 Juin '17
retour +32 -20

On a eu chaud. Avant-hier soir, le feu s’en est pris au numéro 6 de la rue Dancet devant la porte de l'immeuble, où se trouve Le Marcel. La fumée a envahi le bistro. Le lendemain, premier jour d'activité, il aurait dû accueillir la clientèle pour le service de midi. Finalement, l’ouverture a eu lieu en fin d’après-midi sous la pluie. L’eau avait succédé aux flammes. On profitera de la terrasse une prochaine fois. 

Image: Emmanuel Coissy

Image: Emmanuel Coissy

Une petite foule de curieux s’y était rendu (style col bleu et BCBG). Il faut dire qu’à Genève, on avait beaucoup entendu parler du Marcel, ces dernières semaines. D’abord en raison de son originalité: un terrain de pétanque se trouve au fond de l’arcade où les clients peuvent jouer. Ensuite parce que le lieu a été financé en partie par une campagne de souscription diffusée sur le Net.

Image: Emmanuel Coissy

C’est très joli! Telle est ma première réaction en franchissant le pas de la porte. L’équipe a façonné un esprit bistro avec un mobilier simple et élégant, des affiches publicitaires et des bibelots vintage. Tout s’articule autour du jeu de boules et du pastis. C’est, en somme, le sud de la France idéalisé qu’on aurait transplanté dans le quartier populaire de Plainpalais, à un jet de cochonnet de l’université.

Image: Emmanuel Coissy

En dehors des boissons, Le Marcel propose une petite restauration. Le croque-monsieur est la spécialité de la maison. Il se décline en six versions (dont une végé) cuites au four avec d’anciens gaufriers en fonte (de 9 à 11fr. pièce).

J’ai goûté «Le rôti» (poulet rôti effiloché, appenzell, roquette, yogourt citronné, tomates confites) et «Le bunga bunga» (jambon de Parme, provolone doux, tomates, roquette, parmesan, pignons). C’est un délice! J’ai hâte de goûter les autres.

«Le rôti» et «Le bunga bunga» font partie des six croque-monsieur maison. 

Image: Emmanuel Coissy

L’ambiance est bon enfant. Il faut se rendre au bar pour prendre ses consommations. Seul bémol au niveau du service: les garçons sont un peu dépassés par les événements. Par exemple, j’ai attendu près de 40 minutes pour recevoir à manger sans même avoir une serviette. C’est le genre de détails qui, espérons-le, s’aplaniront avec le temps, car on sent chez eux l’envie de bien faire.

Le Marcel

Rue Dancet 6, Genève

Image: Emmanuel Coissy

Image: Emmanuel Coissy

A lire aussi