Tartares & Co.cktails

A Genève, la mixologie est reine au restaurant Tartares & Co. L'un de ses employés vient d'être élu Meilleur barman de Suisse. Les papilles d'Emmanuel ont été titillées.

Par Emmanuel Coissy

Tartares & Co.cktails
Image: Emmanuel Coissy Du saumon, du sésame et un supplément d'avocat. Le tout arrosé avec un Spice Passion.
03 Juin '17
retour +37 -19
03 Juin '17
retour +37 -19

J’ai deux passions dans la vie. Les tartares (tous) et les cocktails (la plupart). Tartares & Co. les réunit. Le restaurant genevois, déjà présent sur le boulevard James-Fazy, a ouvert, à la fin de l’année dernière, un autre établissement sur l’avenue Henri-Dunant, en face de la plaine de Plainpalais. A la différence du premier, il dispose d’un bar à cocktails.

Image: Tartares & Co.

Je m’y suis rendu à la mi-mai pour un lunch en tête-à-tête. Comme il faisait beau et chaud, nous nous sommes lâchés sur la carte des cocktails. Ah oui, j’oubliais, au préalable, nous avions commandé du solide. Un tartare de saumon (un délice avec du sésame, de l’avocat) et une salade de poulpe.

Côté liquide, nous avons opté pour le Spice Passion (virelangue à répéter trois fois à haute voix). Il est composé de rhum, de jus de fruit de la passion, de citron vert et de bitter vanille. Dans le verre, un iceberg flotte en compagnie d’un piment rouge. C’est exquis! L’accord mets – boisson est parfait. Tant et si bien qu’on en a bu trois chacun. Oups!

Image: Tartares & Co.

L’auteur du philtre s’appelle Gabriel de Lima Santana. Il a 28 ans. Signe de son talent, lundi, le mixologue de Tartares & Co. a remporté la finale suisse du World Class, un concours où s’opposent les meilleurs barmen du pays.

«Le jury, me dit-il, a remarqué qu’il y avait beaucoup de travail sur mes préparations et tout autour. L'épreuve consiste à se mettre en scène - avec un costume, de la musique - et improviser sur des thèmes imposés. J'ai notamment mis à profit mon expérience de cuisiner.»

Gabriel est né au Brésil. Il est venu en Suisse pour étudier à l’Ecole hôtelière de Genève puis il a découvert la mixologie à la Nouvelle-Orléans avant de bosser au Mandarin Oriental à une encablure du lieu qui l'emploie aujourd'hui.

Image: Tartares & Co.

Dans ce resto cool et populaire, on peut même lui demander un cocktail sur mesure: «C’est ce que je préfère. Je questionne le client sur ses goûts et sa personnalité avant de lui faire une proposition.» Pour goûter à cette expérience, il faut s’y rendre le soir quand Gabriel prend son service. L’occasion de le féliciter et de l’encourager pour la finale mondiale qui se tiendra en août à Mexico.

Tartares & Co.

Rue Henri-Dunant 9, Genève

Gabriel de Lima Santana, lors de la finale suisse, lundi à Bâle. 

Image: O. Malicdem

A lire aussi