Le fruit de tous les dangers

Les blessures liées à l’ouverture d’un avocat ont enfin un nom: «advocado hand». Le fruit le plus trendy du moment pourrait bien transformer tes brunchs en vrai cauchemar.

Par Marie-Adèle Copin

Le fruit de tous les dangers
Image: iStock Oups! J'ai encore ripé avec le couteau...
15 Mai '17
retour +10 -21
15 Mai '17
retour +10 -21

Certains tapent dessus avec un couteau pour faire rentrer la lame. D’autres tentent de le déloger en le faisant glisser sur le côté. Peu importe la méthode, on a tous cette petite montée d’adrénaline quand vient le moment d'extraire le noyau d’un avocat. On se dit: «Faut pas que j’me plante sinon le brunch est foutu.»

Eh bien, si ça t’arrive un jour (ce qu'on ne te souhaite pas), sache que cette coupure a maintenant un blaze en anglais: «advocado hand» (main d’avocat). Selon le «Times», cette balafre est un fléau dénoncé par les hôpitaux d'outre-Manche. L’Association britannique des chirurgiens plastiques, de chirurgie reconstructive et esthétique a tiré la sonnette d’alarme pour que cesse cette hémorragie collective.

🥑 📸by: Unknown/ Visit @futurmag

A post shared by FUTURMAG (@futurmag) on

Simon Eccles, secrétaire de l’association et ancien président de la section de chirurgie plastique à la Royal Society of Medicine, a déclaré qu’il traitait quatre cas par semaine dans les hôpitaux de Chelsea et Westminster. A Saint-Thomas, on enregistre «une chirurgie post-brunch» tous les samedis. «Les gens n’anticipent pas le fait que les avocats qu’ils achètent peuvent être très mûrs», explique Simon Eccles. Nous ne voulons pas qu’ils arrêtent de manger ce fruit mais je pense que les étiquettes d’avertissements sont un moyen efficace de faire face à ce problème.»

Sur Instagram, les victimes documentent leurs blessures sous le hashtag #advocainjury ou #advocadohand. Une manière de sensibiliser la population? Ou d'obtenir des like.

A lire aussi