Complètement au Sud

Depuis quelques mois, les Lausannois en quête de soleil accourent chez Sud. Ce bistrot méditerranéen, qui sent bon l'Occitanie, a séduit Célia.

Par Célia Héron

Complètement au Sud
Image: Sud Gourmand La lumière a été soigneusement étudiée.
06 Mai '17
retour +46 -31
06 Mai '17
retour +46 -31

C'est le nom qui, le premier, m'a convaincue. Trois lettres comme une promesse de chaleur, alors que j'avançais, frigorifiée, en ce mois de mai. En poussant la porte en verre, agréable surprise: tout est beau, tout est neuf.Et ce n'est que le début.

Le restaurant a ouvert ses portes en novembre dernier. Il respire le bon goût moderne, sans prétention, du sol au plafond. Au moment où j'y suis, vers 12 heures, il est plein, mais la salle ne semble jamais trop bruyante. La lumière est agréablement pensée, dans les moindres recoins. Une musique américaine joue la carte du vintage branché. On se croirait presque au sud de Manhattan. 

Je prends place sous l'olivier en pot qui règne en maître sur cette enclave méditerranéenne. Même si les pans-bagnats me font de l'œil (notamment le classique revisité au thon mi-cuit), je me laisse surprendre par la formule du jour: velouté de carottes jaunes, suivi d'un filet de rascasse, nage de fenouil aux agrumes et aïoli pour 25 francs. Une question me taraude: les plats seront-ils aussi soignés que l'atmosphère?

Image: Sud Gourmand

Réponse? Oui! Et plus encore. Le chef et gérant Sébastien Trinquier, 27 ans, et son frère Patrick, 21 ans, sont juste excellents. Originaires de Montpellier, ils ont fait leurs armes dans des établissements de prestige, et ça se sent (Les Trois Couronnes à Vevey, La Mère Brazier à Lyon, le Chat Noir à Lausanne, Le RoyAlp à Villard-sous-Ollon). C'est simple, la suggestion de midi, entrée + plat du jour, est à mon sens le meilleur rapport qualité-prix de la ville.

D'habitude, je n'aime pas l'aïoli. Là, j'en redemande. La soupe est crémeuse mais pas lourde, le poisson, cuit à la perfection. Pas une fois je n'ai eu à utiliser le moulin à poivre ou le petit pot de fleur de sel déposés sur chaque table. Le service, bien que très aimable, est victime du succès du lieu entre midi et deux: mieux vaut réserver et avoir une bonne heure de pause minimum pour en profiter.

Image: Sud Gourmand

Bon à savoir si tu t'y rends le soir: comme Cendrillon la carte se métamorphose à la tombée de la nuit. Elle se veut plus sophistiquée et forcément les prix suivent le mouvement (compter 20 francs pour une entrée, 30-40 francs pour un plat).

D'ici à quelques semaines, une terrasse devrait voir le jour. Des afterworks seront proposés en semaine. Dans le sud, comment dit-on «J'ai tellement hâte d'y être»?

Sud

Avenue du Théâtre 1, Lausanne 

Image: Sud Gourmand

A lire aussi