«J’aime la sophistication et le minimalisme»

La blogueuse lausannoise Sarah Quan file à New York pour travailler avec les sœurs Olsen. L’occasion d’évoquer avec elle son goût pour la mode.

Par Emmanuel Coissy

«J’aime la sophistication et le minimalisme»
Image: Fashionboho
20 Mars '17
retour +51 -22
20 Mars '17
retour +51 -22

«Ce café est parfait.» Et je suis bien d’accord avec Sarah. Celle qui anime le blog Fashionboho, dont la rédaction est fan, m’avait donné rendez-vous vendredi passé à l’Atelier. Le printemps semblait s’être déjà invité dans ce quartier lausannois alors que nous buvions une infusion glacée menthe-gingembre sur la terrasse. Sarah Quan a 24 ans. Elle est pétillante.

A la mi-mai, elle quittera sa ville natale pour New York. Là, elle travaillera pour The Row, l’excellent label des sœurs Olsen. Son stage en marketing et communication durera jusqu’à la Fashion Week en septembre prochain. Elle vivra la gestation et la naissance d’une collection de prêt-à-porter. C’est, pour elle, une formidable opportunité. Passionnée par la mode, elle adore les reportages que Loïc Prigent tourne dans les coulisses des grandes maisons. La virée new-yorkaise, c’est un rêve qui devient réalité.

Comment as-tu fait pour décrocher ce job?

Sarah Quan: Simplement en envoyant ma candidature spontanée par mail. Je me suis dit qu’au pire on me dirait non ou qu’on ne me répondrait même pas. Et là, j’ai halluciné quand la réponse favorable est arrivée. Ensuite, nous avons eu de nombreux échanges.

Que représente The Row à tes yeux?

S. Q.: C’est une marque que j’adore. Elle mêle sophistication et minimalisme. C’est vraiment tout ce que j’aime dans la mode.

Image: Fashionboho

Il y a d’autres labels qui plaisent autant?

S. Q.: J’ai une fascination pour Chanel. C’est incroyable la façon dont Karl Lagerfeld sait adapter les codes de la maison avec l'époque et les trends actuels. Le dernier défilé avec le décollage de la fusée était tellement malade. J’aime aussi Acne Studios pour son art du détail et le mélange d'inspirations combinées dans ses pièces de prêt-à-porter.

Tu portes des créations de ces marques?

S. Q.: Oh non! C’est totalement hors budget pour moi. Je suis encore étudiante. Tu vois, par exemple, je n’ai jamais acheté un beau sac neuf. La plupart de mes achats sont des pièces vintage. Je vais notamment chez Emmaüs où je trouve de très belles perles rares. Il faut prendre le temps d’y aller souvent.

Décris-moi ton style en quelques mots.

S. Q.: Mon blog s’appelle Fashionboho. Donc bohème est le mot qui caractérise le mieux mon style. Après, chacun a sa propre définition du style bohème. Pour moi, c’est minimaliste, nomade, oversize.

Je vois que tu mises beaucoup sur les accessoires…

S. Q.: Oui, j’achète parfois des ceintures, des lunettes de soleil et beaucoup de chaussures. C’est ma mère qui m’a transmis le virus. Elle m’a aussi donné toutes les bagues qu’elle ne portait plus. Je les mets tout le temps. Elles font partie de moi.

A New York, tu vas partir avec une valise vide ou pleine?

S. Q.: (Elle rit) A moitié remplie… Les vintage shops de Brooklyn sont incroyables. Je vais me ruiner.

Image: Fashionboho

C’est quoi ta routine beauté?

S. Q.: J’ai développé une addiction au make-up. Je mets un primer, du fond de teint liquide, une poudre légère pour le contouring, de l’anti-cernes. Je fais mes sourcils au crayon et je mets du mascara. Pour les lèvres, j’aime les couleurs nude. Dernièrement, mon frère a halluciné quand il a vu tous les produits que j’utilisais. C’est marrant parce que, quand j’étais ado, je n’étais pas du tout du genre à faire des masques ou à me démaquiller avant d’aller me coucher.

J’adore ton parfum. C’est quoi?

S. Q.: Mon Guerlain! Comme Angelina Jolie.

Image: Fashionboho

A lire aussi