L'uniforme d'une battante

Les vestes aux épaules XXL fleurissent à la Fashion Week de Paris. La carrure au service de la carrière. On est de retour dans les années 1980!

Par Emmanuel Coissy

L'uniforme d'une battante
Image: AFP Le look masculin - féminin selon Stella McCartney.
07 Mars '17
retour +7 -5
07 Mars '17
retour +7 -5

Pas de grandes robes de bal. A la place, des vestes strictes. Nous sommes pourtant à l’Opéra de Paris. Stella McCartney avait choisi le palais Garnier pour présenter, hier matin, sa collection de l’hiver prochain placée sous le signe du tailleur. Un classique qui évolue au gré des modes. 

Stella McCartney automne-hiver 2017/2018

Image: AFP

Pour le coup, c’est un bon dans le passé auquel nous a convié la créatrice britannique. Avec ses vestes oversize très épaulées, elle se réfère aux années 1980. Lors du passage des premiers modèles, on a l’impression de revoir les tenues de Melanie Griffith et Sigourney Weaver dans «Working Girl» (vidéo ci-dessous). Le film culte célèbre une génération de battantes qui aspirent à jouer à égalité avec les hommes dans le monde du travail.

Stella McCartney automne-hiver 2017/2018

Image: AFP

Balenciaga réinvente aussi la businesswoman. Son directeur artistique, Demna Gvasalia (révélé grâce au collectif Vetements) propose de grands manteaux asymétriques. Un tombé original rendu possible grâce au boutonnage. Cette silhouette décintrée va faire école et descendra dans la rue.

Balenciaga automne-hiver 2017/2018

Image: AFP

Du tweed, du prince-de-galles, des carreaux et des épaulettes, c’est aussi la formule retenue par Off-White. Le mouvement est en marche.

Off-White automne-hiver 2017/2018

Image: AFP

Off-White automne-hiver 2017/2018

Image: AFP

Off-White automne-hiver 2017/2018

Image: AFP

A lire aussi