«Je suis la fille grosse »

Une jeune femme a découvert sur Snapchat les moqueries dont elle était sujette à la salle de sport. Elle a pris la parole sur Reddit, le forum de discussion, et répond à ses détractrices de la manière la plus peace and love qui soit.

Par Marie-Adèle Copin

«Je suis la fille grosse »
Image: Instagram mynameisjessamyn Jessamyn est une Instagrameuse influente qui se décrit également comme une femme grosse adorant le yoga.
11 Janvier '17
retour +106 -49
11 Janvier '17
retour +106 -49

En ce début d’année, nombreuses sont celles qui ont pris la résolution de prendre soin de leur santé en allant au fitness, haut lieu du jugement physique. C’est le cas d’une Américaine qui, malgré le regard des autres, ne lâche rien. Elle témoigne de manière anonyme de son expérience à la salle de gym.

«C’est ma première semaine à la salle de sport, écrit-elle sur Reddit, le plus grand forum de discussion au monde. Tous les soirs, après le boulot, les trois mêmes filles sont toujours là. Aujourd’hui, j’ai découvert qu’elles mettaient des photos de moi sur Snapchat pour se moquer.

Cette anecdote fait écho à celle de Dani Mathers, playmate de 29 ans qui avait posté sur le même réseau social une photo d’une femme nue dans les vestiaires du fitness à son insu.

Mais notre internaute l’a découvert par elle-même et au lieu de se venger en leur mettant une balayette dans les douches, elle écrit ceci: «Je suis contente que vous n’ayez pas dû endurer ce que j’ai vécu. Moi aussi, j’étais en forme. Et puis j’ai eu un problème à la hanche et j’ai dû arrêter le sport. Puis ma grand-mère est tombée malade et je me suis occupée d’elle à plein temps (…) Quand elle est morte, j’étais très triste et j’ai beaucoup mangé pour me réconforter.»

Actuellement, elle taille du 54 et dit ne pas se détester. La jeune femme poursuit: «Je ne suis pas fâchée. Dans un mois, bien après les résolutions de janvier, je serai encore là. Pas pour vous, votre jugement ou celui des autres, mais pour moi.»

Positive Attitude bis

Comme elle, de nombreuses femmes embrassent leurs rondeurs et certaines vont jusqu'à se définir sans détours comme «grosses». Jessaymyn Stanley, une Instagrameuse professeure de yoga suivie par 260 000 followers se décrit ainsi. Cette Américaine n’a jamais vu son corps comme un obstacle à sa capacité de se contorsionner ou de pratiquer n’importe quelle forme d’activité physique. 

A lire aussi