Vis ma vie de star

Semaine est un tout nouveau concept store en ligne: la plateforme propose de découvrir l'univers des personnalités du moment, et de shopper les objets sélectionnés par celles-ci. Friday a posé quelques questions aux fondatrices.

Par Célia Héron

Vis ma vie de star
Image: Semaine.com Une esthétique pop et fun.
04 Janvier '17
retour +5 -8
04 Janvier '17
retour +5 -8

C'est sur le compte Twitter d'Alexa Chung qu'on en a entendu parler en premier, preuve s'il en fallait de sa coolitude. En cliquant sur le lien retwitté, on est d'abord pris de court par le format hybride, mi e-shop mi-webzine de Semaine.

De quoi s'agit-il exactement? L'idée est de repenser complètement nos habitudes de shopping en ligne: au lieu d'aller sur les sites de marques ou des plateformes de vente centrées sur les produits, Semaine vend «l’univers» d’une personnalité, qui change toutes les sept jours. 

Par exemple, Jemima Kirke de la série «Girls» nous parle des marques de vêtements qu'elle aime, mais aussi des livres qu'elle lit, des objets qu'elle aime admirer chez elle, de sa routine au quotidien. A chaque fois, on peut suivre ses conseils d'achats et cliquer directement sur le lien qui nous intéresse. Chaque semaine, une nouvelle personnalité hip et smart est au centre du e-shop.

Intrigué, Friday a posé quelques questions aux créatrices de ce site disruptif: 

Sunday attire via @sleepyjones #sunday #chill #weekendvibes #sleepyjones

A post shared by Semaine (@semaine_online) on

Qu’est ce qui a inspiré la création de Semaine?

L’idée est née alors que Michelle et moi travaillions ensemble chez Mario Testino. En côtoyant des marques et des maisons d’édition, l’opportunité s’est présentée. Nous avons remarqué la popularité des plateformes de shopping en ligne, ainsi que la montée des «influenceurs», témoignant du vrai changement de pouvoir qui était en train de s’opérer. Parallèlement, nous croyons au besoin de contenus authentiques, vrais, sur la Toile. Le jeune «millenial» est intelligent et a envie d’être inspiré, a envie d’apprendre et de découvrir des tendances. C’est comme ça qu’est né Semaine!

En quoi se distingue-t-il des autres sites d’e-shopping?

Semaine est centré autour des influenceurs, mais pas n'importe lesquels: Les vrais influenceurs. On est différents parce qu’on a la possibilité de prendre des risques avec des personnalités qui transforment le site. Chaque semaine, on a une nouvelle expérience d’immersion dans le monde de quelqu’un, et tout change : le contenu de notre site, les couleurs, la police, notre présence sur les réseaux sociaux : tout prend une nouvelle tournure avec chaque personnalité.

Comment choisissez-vous les personnalités présentées sur le site?

On envisage Semaine comme un mix parfait entre création et savoirs. On travaille avec un calendrier éditorial, mais on essaie de comprendre l’ état d’esprit de nos clients. On se dit: Nous sommes en décembre, comment se sentent les gens, et comment ont-ils envie de se sentir?» C’est surtout là-dessus qu’on se base. On a aussi la chance d’être approchées par des artistes talentueux qui ont de super projets et souhaitent faire partie de notre aventure aux dates où leurs projets sont lancés.  

Quel est le rêve de Semaine, à long terme?

D’être encore plus en phase avec nos clients, de partager plus d’aspects de leur vie. Sur leur mobile, lors d’événements dans la vraie vie, ou avec de nouveaux produits. On a plein de projets! On veut changer le rapport aux contenus et au shopping. On espère devenir la marque de référence en matière de lifestyle.

Vous vendez, finalement, les objets qui constituent l’univers de chaque personnalité. Vous ne craignez pas de créer des «styles à l’emporte-pièce»? Que les gens copient leur idole, point barre?

Non, on ne s’en inquiète pas. Il était important pour nous d’avoir une large diversité de personnalités représentées sur le site, avec des visions du monde très différentes dont chacun peut s’inspirer. Nous mettons en avant leur mode de vie, et ce qu’ils sont en tant que personne. Certes, certains ont des styles «évidents», que nos clients peuvent s’approprier plus facilement. Mais on espère que chaque semaine soit si différente de la précédente que ceux qui jugent ces styles «à l’emporte-pièce» soit agréablement surpris par la variété d’options.  

A lire aussi