Jardin de gourmandises

Ladurée a inauguré aujourd’hui un sublime restaurant à Genève. Ce lieu, ouvert tous les jours, a été réalisé par l’architecte star, India Mahdavi. Emmanuel l'a rencontrée.

Par Emmanuel Coissy

Jardin de gourmandises
Image: Emmanuel Coissy On aime s'isoler à deux dans les nombreux recoins.
04 Novembre '16
retour +81 -58
04 Novembre '16
retour +81 -58

Le fameux vol-au-vent poulet-champignons, du bœuf, du poisson… Sommes-nous dans une brasserie? Pas du tout! Bienvenue chez Ladurée. Le spécialiste des macarons vient d’ouvrir un restaurant à Genève. Oui, oui, l’ouverture a même eu lieu ce matin. On peut donc s’y rendre à midi ou le soir. Bien sûr, Ladurée reste un pâtissier. On trouve à la carte, la religieuse rose-framboise, l’Ispahan (macaron à la rose, crème rose-litchi, framboises fraîches), le Savoureux (dacquoise à la cazette, crémeux noisette, marmelade, mousse au chocolat au lait et caramel). Donc les fans de sucreries seront ravies. Le lieu est ouvert tous les jours de 7h30 à 23h. Petit-déjeuner, afternoon tea, brunch dominical… Chaque moment a son menu. L’offre est abondante. Le cadre enchanteur.

La salle principale, le salon Montrose.

Image: Annik Wetter

Niché au fond du restaurant, le salon étoilé.

Image: Annik Wetter

Le lieu est segmenté en plusieurs espaces: l’un pour la vente à l’emporter, un bar à café, un salon de thé, une arrière-salle circulaire. L’architecture a été confiée à une star: India Mahdavi. The Gallery at Sketch, c’est elle. Le Germain, c’est elle, la nouvelle boutique Red Valentino à Londres, c’est aussi elle. Pour cette adresse genevoise nichée à l’Hôtel des Bergues, la Française, coloriste géniale, a joué sur des nuances de mauve et de vert. «La couleur permet l’identification d’un endroit, raconte-t-elle en picorant un peu d’ananas. Ici, le vert fait partie de l’ADN de Ladurée mais celui que j’ai utilisé, un vert gazon, est plus fort que le ton original parce que je voulais créer un jardin de gourmandises. Ce mauve est à la fois une fleur et un macaron.»

Le bar à café, comme en Italie. 

Image: Annik Wetter

Détail du salon étoilé.

India Mahdavi nous raconte une histoire où les luminaires ressemblent à des meringues, les tables à du sucre d’orge. Jusqu’à l’écœurement? «Vous savez, moi, j’aime bien le mauvais goût, assène-t-elle avec humour. Je préfère les fautes de goût aux trucs chiants. Alors, j’aime bien les risques, surtout avec l’association des couleurs. J’évolue à la limite du mauvais goût, comme on marcherait au bord d’une falaise. A chaque fois, je manque de tomber mais je résiste.» Chez Friday, on aimait déjà Ladurée et, là, on vient de tomber amoureux d’India Mahdavi.

Restaurant Ladurée

Rue du Mont-Blanc, 1. Genève

Hôtel des Bergues - Four Seasons

L'architecte India Mahdavi et David Holder, directeur de Ladurée.

Image: Annik Wetter

A lire aussi