«Être mignonne m’a rendue malheureuse»

C’était l’adorable petite fille dans «Matilda», l’enfant modèle dans «Madame Doubtfire» et la fille smart dans «Miracle sur la 34e rue». Mara Wilson a publié une autobiographie sur son enfance à Hollywood.

Par Marie-Adèle Copin

«Être mignonne m’a rendue malheureuse»
Image: AFP Mara Wilson dans «Matilda» va à la bibliothèque pour s'instruire.
28 Octobre '16
retour +46 -35
28 Octobre '16
retour +46 -35

Les enfants stars n’évoluent pas tous de la même manière: on connaît les problèmes de drogue de  Macaulay Culkin («Maman, j’ai râté l’avion»), Lindsay Lohan ou encore Drew Barrymore («E.T.»), la métamorphose de Miley Cyrus, passant de la teen Disney à une pansexuelle. On oublie aussi souvent que les enfants stars ne sont des statues de cire et que leur bouille d’ange qui a fait leur succès, ne reste pas telle quelle à vie. C’est le cas de Mara Wilson, le personnage charismatique de Matilda. Pourtant, elle fait partie des rares enfants actrices à ne pas être passée par la case drogue, sexe, ou pétage de câble en mode, je me rase la tête.

Image: AFP

Pourtant il y avait de quoi perdre les pédales. En 1993, Mara décroche son premier rôle à l’âge de 6 ans dans «Madame Doubtfire» et joue avec Pierce Brosnan. Trois ans plus tard, elle éblouie dans «Matilda» et gagne un Young Artist Award pour la meilleure prestation d’une jeune actrice dans une comédie.

Mara, 29 ans, est restée cette fille sage qu’elle interprétait dans ses films. Elle a quitté le monde du cinéma pour se consacrer à l’écriture de son blog. Mais aujourd’hui, elle est de nouveau sous les projecteurs pour une autre raison. En septembre, elle a publié une autobiographie dans laquelle elle revient sur ses jeunes années.

Image: AFP

Elle raconte dans son livre, dont le «Guardian» a publié les bonnes feuilles, comment elle a vécu la mort de sa mère, atteinte d’un cancer quand elle n’avait que 9 ans. Elle parle aussi des difficultés de la célébrité, comme ce jour où elle se cherche sur Google et trouve des photos d’elle, nue. Un montage évidemment. Elle n’a que 12 ans à cette époque. «On m’a payé pour être mignonne et, aujourd’hui, la malédiction de l’enfant actrice m’a rattrapée. Chaque semaine, je reçois des articles de fans du type : «A quoi elles ressemblent maintenant ?» Il y a inévitablement une photo peu flatteuse de moi avec des centaines de commentaires. Etre mignonne m’a rendue malheureuse.»

Le livre est truffé d’anecdotes de ce genre qui nous font penser que la malédiction de l’enfant star n’existe pas. Un exemple de conduite donc.

Image: Twitter Mara Wilson

A lire aussi