Aux abonnés absents

Un photographe américain a banni tous les smartphones de ses images pour montrer combien ils sont aujourd'hui omniprésents dans nos vies.

Aux abonnés absents
Image: Eric Pickersgill Le photographe et son épouse, au moment de se coucher. Une manière de montrer que les écrans nous poursuivent jusque dans nos lits.
16 Octobre '15
retour +27 -16
16 Octobre '15
retour +27 -16

Un seul téléphone te manque, et tout est dépeuplé... Eric Pickersgill, un photographe américain, a prouvé à quel point nous étions addicts à nos smartphones avec une série de clichés où ces appareils brillent par leur absence. Sur ses photos, des mains crispées sur des téléphones ou des tablettes imaginaires, afin de souligner l’importance délirante que cette technologie a pris dans nos vies.

Que celui qui n’a jamais consulté Facebook au moment de tomber dans les bras de Morphée et que celle qui n’a jamais guigné Instagram en plein déjeuner familial jettent la première pierre à tous les autres. Au lit, entre amis ou en famille, on est aujourd’hui plus souvent connectés à nos relations virtuelles qu’à notre entourage réel: «Il y a un an, j’ai observé une famille en train de prendre son petit déjeuner dans un café. Ils mangeaient tous à la même table, mais sur son téléphone, chacun était en contact avec des personnes qui se trouvaient ailleurs», explique le photographe. Alors qu’il était en résidence artistique à New York, Eric s’est convaincu de fixer son objectif sur le sujet quand, un soir, son portable lui a glissé des mains au moment où il allait s’endormir. Il était en train de lire ses mails, et sa jeune épouse était sur Facebook... Pour la nuit d’amour, on repassera!

Ils sont partout!

  • Image: Eric Pickersgill

    Pour rester connecté, on n'hésite plus à utiliser nos appareils au volant d'une voiture, ou au guidon d'un scooter.

  • Image: Eric Pickersgill

    Bien souvent, on préfère aujourd'hui surfer sur son smartphone que parler à son conjoint.

  • Image: Eric Pickersgill

    Sans compter qu'on les utilise aussi pour photographier tout ce qui nous entoure.

  • Image: Eric Pickersgill

    Et hop, une petite vue pour Instagram!

  • Image: Eric Pickersgill

    Toutes ses images parlent d'elles-même: le lien social est mis à mal par le portable.

  • Image: Eric Pickersgill

    Bonjour la vie de couple!

  • Image: Eric Pickersgill

    Le phénomène touche toutes les générations, et toutes les classes sociales: ici, les propriétaires de ce bateau sont rivés à leur écrans, en pleine nature!

  • Image: Eric Pickersgill

    Les plus jeunes aussi sont addicts.

  • Image: Eric Pickersgill

    Les barbecues en famille n'ont jamais eu l'air plus conviviaux!

  1. Slide 1

A lire aussi