Le site qui donne envie de se protéger

Un laboratoire pharmaceutique propose de calculer le nombre de ses «partenaires sexuels indirects». Vertige garanti.

Le site qui donne envie de se protéger
Image: Gaspar Noé Dans «Love», film de Gaspar Noé sorti cet été, le personnage principal multiplie les relations sexuelles.
20 Septembre '15
retour +48 -26
20 Septembre '15
retour +48 -26

Le laboratoire britannique Lloydspharmacy a créé un site qui comptabilise non seulement les gens avec qui on a couché, mais également les partenaires de ceux-ci, et ce jusqu'au 6e degré. Les sexologues appellent cela des «partenaires sexuels indirects». Le Sex Degrees of Separation Calculator a pour but de sensibiliser le public au risque des infections sexuellement transmissibles et de prévenir les relations non-protégées. Son nom fait référence à la théorie des six degrés de séparation établie dans les années 20 par le Hongrois Frigyes Karinthy, d'après laquelle toute personne peut être reliée à une autre, au travers d'une chaîne de six maillons.

Le principe? Il faut indiquer la quantité de ses partenaires, leur genre, leur âge (encore faut-il le connaître…). Le calculateur utilise ensuite la base de données statistiques de la compagnie pour établir la recherche. Les résultats deviennent vite astronomiques. Par exemple, une femme ayant fréquenté dans sa vie 5 hommes, dont 2 âgés de 16 à 19 ans et 3 de 20 à 24, aura eu 1’087’078 amants indirects. «Choquée?», interroge le labo, à l'apparition du résultat. «Voilà pourquoi les médecins vous recommandent d’utiliser un préservatif.» C’est alors qu’on peut être redirigé sur une plateforme commerciale, qui propose des consultations en ligne et des traitements en tous genres.

Il faut reconnaître à ce gadget le mérite de frapper les consciences avec ses chiffres vertigineux. Mais la peur est-elle vraiment le meilleur moyen de lutter contre les IST? Qu'importent nos millions de partenaires sexuels indirects: la pleine conscience des risques liés à une seule partie de jambes en l'air non-protégée semble une prévention plus efficace.

A lire aussi