Les jumelles mettent les bouchées doubles

Pauline et Marianne Lemberger nous ont convié à un déjeuner sur l’herbe. L’occasion de partager leur amour de la cuisine.

Par Emmanuel Coissy

Les jumelles mettent les bouchées doubles
Image: Emmanuel Coissy Marianne (à g.) et Pauline Lemberger aiment que les plats soient aussi beaux que bons.
09 Septembre '15
retour +13 -13
09 Septembre '15
retour +13 -13

Le parc de l’Indépendance embaume, le gazon vient d’être tondu par les jardiniers. Nous sommes à Morges. C’est dans ce cadre idyllique que Pauline et Marianne Lemberger m’ont invité à un pique-nique. «Attention, on ne rigole pas avec le pique-nique. Ça rassemble tout ce qu’on aime: le soleil et la nourriture», assure Marianne avec un sourire malicieux pendant qu’elle et sa sœur étendent la couverture sur la pelouse. Les jumelles de 23 ans ont créé Bouchée double, une agence culinaire. Dans le courant du mois de septembre, elles lanceront un blog où elles partageront leurs recettes pour réussir sa lunch box. Aujourd’hui, leur activité est encore uniquement concentrée sur Instagram. Elles me racontent que leur vie est un mouvement perpétuel. Elles sont Alsaciennes, nées à Lausanne, voyagent sans cesse. 

Ombré hair pour l'une, tresse pour l'autre: des filles dans le vent.

Ombré hair pour l'une, tresse pour l'autre: des filles dans le vent.

Image: Emmanuel Coissy

Pauline, designer, sort de l’Ecal et Marianne fait Sciences po. Auparavant indépendantes, elles sont désormais associées: «On a toujours critiqué les jumeaux qui travaillent ensemble et voilà qu’on fait pareil», ironise Pauline. A l’origine de leur union, il y a une télé-réalité diffusée au printemps passé sur France 2, «Mon food truck à la clé», dont elles sont arrivées finalistes «sur 18'000 candidatures initiales». Depuis elles cumulent les projets: collaboration avec un resto bruxellois, catering pour des événements, une ligne de vaisselle, des cours de cuisine, etc. «Les bouquins de cuisine sont nos livres de chevet» et on les croit volontiers au vu du cœur qu’elles mettent à l’ouvrage. Pour le pique-nique, elles ont composé un menu très girly, végétarien, coloré et savoureux. «On veut prouver qu’une assiette équilibrée peut être délicieuse.» Pari réussi, les filles!

Elles nous mettent l'eau à la bouche

  • A picorer: un humus de betterave (en haut), des wraps (chèvre, menthe, concombre, menthe, dattes, épinard, poivron) et des spaghettis de courgette (avec des graines de pavot et de tournesol).

    Image: Emmanuel Coissy

    A picorer: un humus de betterave (en haut), des wraps (chèvre, menthe, concombre, dattes, épinard, poivron) et des spaghettis de courgette, accompagnés d'avocat, saupoudrés de graines de pavot et de tournesol.

  • Elles concoctent des eaux infusées à froid. Ici, il y a de la menthe, des framboises, des myrtilles et des fleurs de calendula.

    Image: Emmanuel Coissy

    Elles concoctent des eaux infusées à froid. Ici, il y a de la menthe, des framboises, des myrtilles et des fleurs de calendula.

  • Elles vouent une passion aux jus. Pour le pique-nique, elles ont choisi l'accord suivant: pomme, ananas, menthe, concombre, épinard.

    Image: Emmanuel Coissy

    Elles vouent un culte aux jus. Pour le pique-nique, elles ont choisi l'accord suivant: pomme, ananas, menthe, concombre, épinard.

  • En juin dernier, à l'occasion de la cérémonie de diplôme de l'Ecal, elles ont préparé 500 glaces pour les invités

    Image: Emmanuel Coissy

    En juin dernier, à l'occasion de la cérémonie des diplômes de l'Ecal, elles ont préparé 500 glaces pour les invités.

  1. Slide 1

A lire aussi